Mobilisation pacifique des indépendants à Mouscron

La bourgmestre et le collège ne s'étaient pas opposés à la requête des indépendants mouscronnois. "Ils souffrent. Il y a trop longtemps que cela dure. Cela fait des mois. C'est très grave pour eux. Cet après-midi, je serai sur place pour les soutenir. Mardi, je recevrai une délégation de ces indépendants au Centre administratif afin de relayer leurs doléances aux niveaux régional et fédéral", nous expliquait vers 13h30 Brigitte Aubert (cdH), bourgmestre de Mouscron.

"En accord avec la police, le Collège a dit oui à ce rassemblement limité à 100 personnes", précise la Première dame de la Cité des Hurlus. "Ce mois ci, diverses aides ont été apportées par la Ville de Mouscron à ce secteur impacté. Il s'agit d'un montant de 500 euros pour un indépendant seul, 900 euros pour plus de 10 personnes et 1.500 euros au-delà de 10 personnes occupées".

"Il y a du monde. On a mis en place un système de comptage à l'entrée. Sur réservation, la mobilisation est limitée à 100 personnes statiques et distanciées de 1,50m, le masque étant obligatoire", précisait à 14h30 Magali Delannoy, commissaire de police.

Vu le caractère "bon enfant" du rassemblement, c'est un dispositif policier très léger qui a été mis en place, la mobilisation étant limité à une durée de 1h30. Aucune prise de parole n'est prévue.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous