Accueil Médias

Vaccination: 2.000 médecins dénoncent les dérives graves en matière de vie privée

Dans une lettre ouverte adressée aux autorités, la coopérative Medispring refuse « de participer à l’assujettissement des médecins, bafoués dans leur relation thérapeutique avec leur patient ». Elle demande, en urgence, d’ajuster le système afin de respecter le secret médical, la vie privée et le consentement libre et éclairé des patients.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Après s’être concentrée sur les groupes dits « prioritaires », la campagne de vaccination rentrera d’ici peu dans sa phase 1B, celle qui concerne les plus de 65 ans et les personnes « à risques », présentant des comorbidités. La stratégie des autorités a été décrite dans un accord de coopération entre le fédéral et les entités fédérées. Dès lors que des données à caractère sensible doivent être échangées entre les différentes couches de la lasagne institutionnelle, une « supra-loi » de ce type est en effet nécessaire. Ce fut le cas pour le « tracing ». C’est le cas, à présent, pour la vaccination. Et à chaque fois, les dispositions en matière de respect de la vie privée ont été lourdement critiquées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

52 Commentaires

  • Posté par Rousseaux , lundi 1 mars 2021, 9:42

    Avis: Moi, j'échangerais bien toutes mes données médicales contre une vaccination immédiate. Pas vous ?

  • Posté par Belecotec bernard, jeudi 25 février 2021, 0:31

    Sans compter les risques de piratages de ces données. Les info concernant votre carte de crédit et adresse mail se vendent près de 30€ sur le (dark)net. Les info concernant votre dossier médical se vendent plus de 120€ ! de quoi déchainer l'intérêt des hackers confinés pour capter toutes ces transmissions entre les diverses autorités. Et tout cela, pour avoir des centres de vaccinations fermés faute de candidat. On va finir par jeter des vaccins dégelés....

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 24 février 2021, 12:31

    La liberté des "personnes à risques" de déclarer leur facteur de co-morbidité ne constitue pas une "violation de leur vie privé". De même qu'un meilleur ciblage vaccinal des "zones cluster" par le ministre de la santé (comme en France) est une initiative intelligente et responsable.

  • Posté par Ferooz Serge, dimanche 21 février 2021, 12:27

    L'objectif prioritaire, pour les autorités comme pour les différents intervenants de la santé (dont les médecins), est de soigner les gens et de sauver des vies!! Ce qui permettra ensuite un retour encadré vers une vie "normalisée". C'est maintenant et en actionnant l'ensemble des moyens disponibles. Alors, ne vous trompez pas d'objectif, arrêtez de pinailler pour un tas des considérations non-médicales, et continuer de faire votre job. Par sûr que les patients "oubliés" rendront leur dernier souffle, apaisés et rassurés de savoir que leurs données n'ont pas été compromises.....

  • Posté par GOBBO Corrado, dimanche 21 février 2021, 10:41

    Outre le risque concernant les données personnelles, l'idée/proposition de l'Absym de vacciner sur base du critère âge est la plus facile à appliquer (via registre national), et par ailleurs tout-à-fait pertinente, l'âge restant le 1er facteur de risque. Tous les montages auxquels on/ils pensent, avec critères multiples, profilage des personnes à risque et faisant appel à de multiples partenaires , ça ne fait que compliquer (coordination, infos incomplètes, gens qui passeront sous le radar, ralentissement (assuré) de la campagne). 2 critères devraient primer : l'âge et la rapidité , mais pour le second il y a un problème d'approvisionnement, certes, mais un peu l'excuse "facile", qui cache le principal problème qui est logistique et organisationnel, et là on n'est franchement pas bons !

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs