Accueil Culture Musiques

Avec l’autre «Manon Lescaut» l’ORW fête Auber

C’était un souhait de Stefano de Mazzonis, le patron de l’opéra, de monter les trois « Manon ». Après celles de Massenet et Puccini qui lui sont postérieurs, c’était donc le tour de l’opéra-comique de Daniel-François-Esprit Aubert.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A 74 ans et après plus de 35 opéras, l’auteur de L a Muette de Portici décide de s’attaquer, avec l’aide de Scribe, son vieux complice, au roman de l’Abbé Prévost.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs