Grippe aviaire H5N8: la Russie dit avoir détecté le premier cas de transmission à l’humain

Grippe aviaire H5N8: la Russie dit avoir détecté le premier cas de transmission à l’humain
EPA

La Russie a annoncé samedi avoir détecté le premier cas de transmission à l’être humain de la souche H5N8 de la grippe aviaire, ajoutant avoir informé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de cette « découverte importante ».

« Le laboratoire a confirmé le premier cas d’infection d’une personne par le virus de groupe A, la grippe aviaire AH5N8 », a déclaré à la télévision Anna Popova, à la tête de l’agence sanitaire russe Rospotrebnadzor.

Ce virus a été détecté chez sept personnes contaminées dans une usine de volailles du Sud de la Russie, où une épidémie de grippe aviaire a touché les animaux en décembre 2020, a précisé Mme Popova, ajoutant que les malades « se sentent bien » et n’ont pas de complications.

« Des mesures ont été rapidement prises pour contrôler la situation » dans ce foyer d’infection, a-t-elle indiqué.

Si la souche H5N8 a « franchi la barrière inter-espèce » en se transmettant de l’oiseau à l’homme, « ce variant du virus ne se transmet pas d’une personne à l’autre à l’heure actuelle », a-t-elle encore déclaré.

Du « temps pour se préparer »

Elle a estimé que cette détection « donne au monde entier le temps de se préparer » en créant des tests et un vaccin, « dans le cas où ce virus deviendrait plus pathogène et plus dangereux pour l’homme et acquière la capacité d’être transmis de personne à personne ».

« Nous serions alors pleinement armés et pleinement préparés », a-t-elle poursuivi.

Le laboratoire d’Etat russe Vektor, à l’origine de la découverte, a également estimé qu’il faut « aujourd’hui commencer à développer un système de test qui permettra de détecter rapidement les cas de cette maladie chez l’homme » et de « commencer le travail » en vue d’un vaccin.

La Russie a une longue tradition de recherche dans le domaine des virus et des vaccins et a notamment développé un vaccin contre le Covid-19, le Spoutnik V, efficace à plus de 91 % selon des résultats scientifiques confirmés par des experts indépendants.

Mme Popova a indiqué que la Russie avait « d’ores et déjà envoyé ces informations à l’Organisation mondiale de la santé ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous