Voyages à l’étranger: vers la fin de l’interdiction au 1er avril?

Voyages à l’étranger: vers la fin de l’interdiction au 1er avril?

Il est possible que l’interdiction de voyager ne soit pas prolongée après le 1er avril a expliqué le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke à nos confrères de VTM. La stricte interdiction de voyager qui s’appliquait pendant les vacances de Carnaval est difficile à maintenir pendant les vacances de Pâques en raison de la réglementation européenne sur la libre circulation, « mais il est imprudent de voyager à l’étranger ». Le ministre veut conclure des accords clairs avec les entités fédérées (Communautés et Régions) pour une obligation stricte de testing à l’arrivée en Belgique.

Le MR estime que la « fermeture des frontières » à la belge ne doit pas être prolongée, selon un message transmis dimanche par le président Georges-Louis Bouchez en vue du prochain comité de concertation, prévu vendredi 26 février.

Le Premier ministre Alexander De Croo avait déjà annoncé que l’interdiction des voyages non-essentiels vers l’étranger (et depuis l’étranger vers la Belgique) allait être réévaluée vendredi. Annoncée initialement du 27 janvier jusqu’au 1er mars, la mesure avait été prolongée le 5 février dernier jusqu’au 1er avril. La Commission européenne n’a pas manqué de réagir. Le commissaire belge Didier Reynders, lui-même issu des rangs des libéraux francophones, avait ainsi mis la Belgique en garde quant à la nécessité de proportionnalité dans les mesures.

« L’accord politique à ce jour fixe la fin de la mesure au 1er mars et pas au-delà », affirme dimanche Georges-Louis Bouchez. « Une telle limitation à une liberté aussi fondamentale ne peut être prolongée sans démontrer une absolue nécessité et si aucune autre mesure ne peut être prise pour nous préserver. Aujourd’hui, cette mesure doit donc être questionnée et son terme établi », estime-t-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous