Accueil Belgique Politique

Coronavirus: pression maximale pour entamer le déconfinement

Les politiques poussent, nombreux, à se préparer à rouvrir l’horeca, la culture, les voyages, ajoutez le « focus jeunesse ». Mot-clé : protocoles de sécurité. Frank Vandenbroucke tranchera. Les experts freinent, mais pas tous.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Côté politique ? Pendant que les experts cogitent, se divisent (lire par ailleurs) et tentent d’échafauder un système qui objectiverait chemin faisant le lien entre, d’une part, la situation sanitaire, et, de l’autre, les possibilités de déconfinement par secteur d’activité (on parle d’un mystérieux « budget » avec des « points », autrement dit une sorte de « baromètre », souvenez-vous, comme on en avait beaucoup parlé fin 2020, puis plus du tout…), pendant ce temps, donc, les politiques, eux se prononcent très nombreux en faveur, entend-on, d’un « basculement » d’une « gestion de crise » à une « gestion des risques ». C’est là l’enjeu du prochain très attendu (ils l’ont tous été) Comité de concertation, qui se tiendra vendredi prochain, 26 février, réunissant responsables du gouvernement fédéral et des entités fédérées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

46 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, lundi 22 février 2021, 17:35

    Risquons une hypothèse! Et si les chiffres actuels stagnaient en partie parce que des tas de mesures adoptées, avec l'aval de la majorité des experts et des politiques!, ne sont que très mal respectées? C'est vrai que tout le monde en a marre (y compris votre serviteur!), mais ne serions-nous pas déjà beaucoup plus près des chiffres souhaités si *tout* le monde avait continué à serrer les dents et à tenir bon? Si le monde culturel a toujours tant de peine à voir le bout du tunnel, ne serait-ce pas en partie par manque de solidarité des autres citoyens? La famille et le milieu professionnel figurent dans le trio de tête des départs d'infection. Dès lors, et à simple titre d'exemple, comment se fait-il que ce n'est que du bout des lèvres que l'on signale les manquements vis-à-vis des règles du télétravail, et comment se fait-il que l'on n'impose pas de lourdes amendes aux contrevenants? Pour des raisons économiques? Et alors quoi? Pourquoi certains acteurs économiques devraient-ils être outrageusement favorisés par rapport aux travailleurs du milieu culturel ou de l'Horeca? L'article de David Coppi compare l'évolution des chiffres après les deux confinements et souligne les mauvais résultats actuels. Il oublie toutefois de rappeler que le deuxième confinement a été beaucoup moins strict que le premier et que si les statistiques post-confinement ont évolué de façon assez parallèle au départ, c'est en bonne partie parce que les soins s'étaient fameusement amélioré entretemps. Le plateau actuel, quoiqu'on en dise, NOUS est donc fortement attribuable. Beaucoup d'entre nous reprenons progressivement la mauvaise habitude de sous-estimer l'impact de notre propre rôle. C'est comme pour la dégradation de l'environnement. "Mon dieu, la pollution mondiale ne va quand même pas grandement s'aggraver parce que je jette UNE bouteille de plastique dans la forêt par semaine!" Exact! mais si les 11 millions de membres de "l'équipe belge" actuelle tiennent le même raisonnement, c'est avec 44 millions de bouteilles dans la forêt qu'on se retrouve au bout de quatre semaines. Donc tout à fait fois d'accord pour un relâchement des mesures, mais à condition qu'elles soient respectées. Ceux qui suivent les règles en ont marre de devoir en faire deux fois plus que les laxistes pour essayer de compenser. Pensons aux professions du monde culturel et à l'horeca! Que dirions-nous à leur place si nos propres concitoyens ne nous aidaient pas à améliorer la situation sanitaire! Respectons au mieux les mesures sanitaires et faisons-nous vacciner quand nous en aurons l'occasion, plutôt que de nous réfugier dans des discours parfois un peu fumeux pour nous donner bonne conscience!

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 23 février 2021, 11:55

    Je partage aussi votre Excellente déduction Monsieur Marlier ! Et en y rajoutant aussi le variant viral, conjugué au froid hivernal... nous devrions à peu près obtenir une vision globale et objective du "plateau viral" qui ne descend pas. Mais il est vraiment dommage de constater que si TOUT le monde s'était senti plus "CONCERNE"... on serait sans doute presque débarrassé de ce virus aujourd'hui ... et certainement les premiers européens à revivre plus LIBRE ! A l'image de Sir Churchill je re-phraserais en disant : "JAMAIS une telle petite minorité d'inciviques ne devra leur liberté à l'immense majorité de citoyens courageux " ! Pierre

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 22 février 2021, 13:40

    C’est pourtant simple et élémentaire : même si les chiffres sont encourageant, la pandémie n’est pas encore contenue et encore moins vaincue. Personne (sauf les mythos) ne peut contester cela . A ce jour et tant qu’il N’Y A PAS de médicament anti-covid, AUCUN pays n’a inventé une meilleure stratégie de lutte autre que FREINER le virus … en attendant le relais de la VACCINATION ! TOUS les états ayant essayé le contraire (USA ; UK ; certains pays Nordiques ; etc … ) en ont payé les frais et ont dû faire marche arrière, pour revenir à simplement « FREINER et VACCINER » . Le reste n’étant que des discussions sectaires, voire cyniques, sans grand intérêt. Sachons bien que plus l’on traine … au plus on retardera la victoire sur le virus et plus on tardera aussi a retrouver la vie normale ! Et un des pays ayant obtenu le plus de prix Nobel de la planète est bien en passe de réussir son pari … simplement en appliquant la même stratégie que ci-dessus. Il est cependant nécessaire que nos dirigeants réajustent intelligemment le COMMENT du « Freiner / Vacciner » ; de manière RATIONNELLE avec ordre et méthode ! « Les chiens aboient … mais la caravane passe »…

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 23 février 2021, 12:10

    Merci monsieur "Ask Just" (?) ... mais je ne réagis jamais aux posts anonymes ; il vaut mieux les ... "laisser aboyer" LOL

  • Posté par Ask Just, lundi 22 février 2021, 14:49

    Bien résumé, mais il me semble que la perte de patience actuelle vient surtout de l'absence apparente de volonté de nos dirigeants et experts à réajuster "intelligemment le COMMENT du « Freiner / Vacciner » ; de manière RATIONNELLE avec ordre et méthode ", justement. La science sur les vaccins n'est pas suivie avec assez de réactivité, par exemple. On peut déjà prédire que la stratégie belge actuelle (vaccins ARN pour les 65+, vaccin AstraZeneca pour les moins de 55 ans) est totalement obsolète en plus d'être trop lente. Les variants Sud-Africain et Brésilien exigent une refonte, notamment de rediriger et déployer urgemment les vaccins AstraZeneca vers la population. Ils indiquent également qu'espérer vacciner la population générale avec le vaccin AZ est illusoire et inutile. C'est l'absence de proactivité apparente qui personnellement commence à m'irriter profondément. Peut-être faut-il justement que des chiens aboient pour que la caravane bouge?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs