Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: Sainctelette, le pont qui voulait devenir une place

La Région entame une phase de consultation sur l’avenir du carrefour Sainctelette. Objectif : fait de ce nœud de circulation un vrai lieu de vie, à proximité des institutions culturelles qui le bordent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Et si un pont et ses abords devenaient un lieu de vie ? C’est le pari que fait Bruxelles Mobilité en soumettant ce lundi à l’opinion son avant-projet de réaménagement pour la jonction Sainctelette, jonction importante entre le canal et l’axe reliant le Botanique à la Basilique de Koekelberg. Faisant le lien entre le quartier Yser de la Ville de Bruxelles et le quartier Maritime de Molenbeek, le carrefour constitue à ce titre un nœud stratégique pour l’accès au site de Tour et Taxis ou aux institutions culturelles comme le centre Kanal-Pompidou ou le Kaaitheater.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Krygier Alexis, samedi 20 mars 2021, 14:41

    C'est quand même triste qu'un lieu "accidentogène" met tant de temps à être transformer. Il est évidemment positif que ça soit pensé et fait en profondeur, mais ça serait bien 2-3 mesures d'adaptations en attendant... J'ai vu qu'une cycliste a été amenée en ambulance cette semaine depuis ce lieu...

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 24 février 2021, 2:10

    L'usage que je souhaite faire de cet endroit est de ne jamais y mettre les pieds, merci Elke.

  • Posté par Raurif Michel, lundi 22 février 2021, 16:41

    Que l'on foute tout ces écolos rigolos dans le canal et surtout la paix au canal .

  • Posté par Albin S. Carré, lundi 22 février 2021, 13:17

    Cette Van den Brandt, ministre-présidente de fait de la région bruxelloise, étant la pusillanimité de Vervoort, a les mains libres pour saboter Bruxelles. Pet-être sa logique est-elle de créer partout des promenades et lieux de rencontres voire des bosquets sur les ponts afin que les chômeurs bruxellois, dont le nombre sera en croissance exponentielle, puissent jouir de lieux de détente...

  • Posté par Albin S. Carré, lundi 22 février 2021, 13:19

    Lire "peut-être"

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs