Birmanie: l’UE «prête» à adopter des sanctions visant l’armée

Birmanie: l’UE «prête» à adopter des sanctions visant l’armée
EPA

L’Union européenne « se tient prête » à adopter des sanctions contre les militaires responsables du coup d’Etat en Birmanie, ont indiqué lundi les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept, réunis à Bruxelles, appelant à « une désescalade » de la crise politique.

« Le Conseil (des ministres) affirme que l’UE se tient prête à adopter des mesures restrictives visant les responsables directs du coup d’Etat militaire et leurs intérêts économiques », ont-ils souligné dans un communiqué, réclamant « une désescalade de la crise actuelle à travers la fin immédiate de l’état d’urgence », la restauration d’un gouvernement civil et la libération de prisonniers dont l’ex-dirigeante Aung San Suu Kyi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous