Formule 1: Alfa Romeo garde sa ligne

Formule 1: Alfa Romeo garde sa ligne
Alfa Romeo

Tout ce qu’il faut faire, désormais, pour présenter une F1… fût-elle prioritairement assurée par streaming et réseaux sociaux interposés ! Ainsi, c’est dans le Grand Théâtre de Varsovie que les principales figures de l’écurie Alfa Romeo se sont déplacées, lundi midi, pour y présenter la C41 à bord de laquelle Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi vont à nouveau défendre les couleurs (quasi inchangées) du constructeur italien qui, en l’occurrence, continuera à faire confiance à sa cousine Ferrari pour le moteur.

Pour les sponsors de Kubica

Pourquoi un tel déplacement ? Afin d’honorer simplement les sponsors de Robert Kubica qui continuera à officier comme 3e pilote – et surtout ambassadeur – de la marque… « La présentation de la voiture est toujours un moment chargé d’émotion car elle couronne un travail intense et le début d’une nouvelle aventure », a dit sans surprise le patron de l’écurie, Fred Vasseur, très certainement envieux de faire mieux que la très maigre 8e place conquise chez les constructeurs l’an dernier (à 99 points du 7e !). « La philosophie va rester la même : effectuer un meilleur job demain que celui que nous faisons aujourd’hui. »

Une pensée que Kimi Raikkonen (41 ans, et record de 329 GP déjà au compteur du champion du monde 2007) et Antonio Giovinazzi (27 ans, et une 5e place comme meilleur classement en 40 GP) seront priés de cultiver au long de leur troisième saison de cohabitation au sein l’écurie suisse (ex-Sauber) basée à Hinwill.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Partie 55 e , la Porsche de Charles Weerts a fini 2 e .

    Par Dominique Dricot

    Moteurs

    24 heures de Spa-Francorchamps: l’exploit belge était tout proche

  • Premier tour: Hamilton vire en tête, derrière Bottas provoque plusieurs accrochages.

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    GP de Hongrie: Hamilton relance le championnat

  • PHOTONEWS_10935309-003 (1)

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    F1: Verstappen-Hamilton, un conflit qui ne fait que commencer

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous