Jan Jambon: «Un certain nombre d’assouplissements doivent pouvoir être discutés vendredi»

Jan Jambon: «Un certain nombre d’assouplissements doivent pouvoir être discutés vendredi»
Photo News

Si les chiffres du coronavirus en Belgique incitent encore à la prudence, certains assouplissements doivent quand même pouvoir être discutés vendredi, lors du Comité de concertation, a affirmé lundi le ministre-président flamand Jan Jambon.

« La prudence reste absolument à l’ordre du jour », a-t-il déclaré en marge d’une conférence de presse à Anvers.

Mais néanmoins, certains assouplissements doivent pouvoir être discutés, a poursuivi Jan Jambon en évoquant notamment l’appel des organisations de jeunes. « Les jeunes sont un groupe cible important. Nous savons tous à quel point c’est difficile pour eux en cette période », a-t-il dit.

Par contre, une réouverture de l’horeca semble prématurée. « J’espère du fond du cœur qu’on pourra rouvrir rapidement ce secteur mais avec les chiffres actuels qui ne vont pas dans la bonne direction, ce serait imprudent. On pourrait toutefois discuter de l’ouverture des terrasses raisonnablement vite », a conclu le ministre-président flamand.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous