Les histoires interdites de Rappler.com: la guerre

Les histoires interdites de Rappler.com: la guerre

Dès ce lundi 22 février, des médias – dont Le Soir – du monde entier et des organisations de défense de la liberté de la presse partagent une série de 5 vidéos sur la journaliste philippine Maria Ressa et les enquêtes de Rappler.com, le site d’informations en ligne qu’elle a créé en 2012.

Produites avec le soutien du Centre pulitzer, ces vidéos sur « les histoires interdites de Rappler » ont pour but de faire connaître partout dans le monde des enquêtes que les autorités philippines ont voulu censurer. Elles seront partagées sur les réseaux sociaux avec le hashtag #AmplifyRappler.

Récemment nominée pour le prix Nobel de la paix, Maria Ressa fait l’objet de plusieurs poursuites judiciaires dans son pays. Son seul crime : avoir enquêté sur des sujets sensibles.

« Je pense que les journalistes devraient s’unir. La manière la plus efficace de faire face aux attaques via les médias sociaux et aux autorités qui veulent empêcher les journalistes de faire leur travail, c’est de lutter ensemble », a déclaré Maria Ressa.

En partageant et en relayant massivement ces vidéos dans le monde entier, #AmplifyRappler enverra un message fort au président philippin Rodrigo Duterte : Maria Ressa et les journalistes de Rappler ne sont pas seuls. Nous les soutenons et nous continuerons à amplifier les enquêtes qui dérangent les autorités philippines.

Chapitre 1 : la guerre

Cette première vidéo évoque la guerre contre la drogue menée par le président phillipin Rodrigo Duterte, combat qui a fait 30.000 victimes, et raconte de quelle façon les journalistes du média en ligne Rappler.com contredisent inlassablement les statistiques du gouvernement sur la criminalité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous