Accueil Société Régions Bruxelles

Estelle Ceulemans, de la FGTB Bruxelles, au «Soir»: «Ce que j’attends du Sommet social? Rien du tout!»

Ce mercredi, patrons, syndicats et gouvernement bruxellois se réunissent. Estelle Ceulemans n’y voit qu’une grand-messe. La secrétaire générale de la FGTB Bruxelles s’inquiète que « la gravité de la crise ne soit pas prise en compte ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Patrons, syndicats et gouvernement bruxellois se retrouvent ce mercredi pour le Sommet social. Le dernier remonte à janvier 2020, lorsqu’ils avaient défini la Stratégie 2030. Depuis, le monde a basculé. A la crise sanitaire s’ajoutent des crises sociale, économique, sociétale, particulièrement aiguës dans la capitale. C’est dire si la rencontre prend un sens particulier… « Mais, de nouveau, on n’est pas dans une vraie concertation sociale, s’inquiète Estelle Ceulemans. On est dans une grand-messe. A titre personnel, j’ai droit à trois minutes d’intervention… Un représentant de la Commission européenne viendra parler pendant 20 minutes du Plan pour la reprise et la résilience… » La secrétaire générale de la FGTB de Bruxelles est en colère… Tant les priorités placées par le gouvernement Vervoort que la méthode lui restent en travers de la gorge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dupres Willy, lundi 22 février 2021, 18:22

    @Woodbury Michel. La compétitivité entre pays voisins vous connaissez ??

  • Posté par Chalet Alain, lundi 22 février 2021, 17:41

    La seule chose que fait la FGTB, c'est organiser des grèves et des manifs qui ne servent à rien, mais qui empoisonnent notre vie à tous et ruinent encore un peu plus notre économie.

  • Posté par Dupres Willy, lundi 22 février 2021, 16:04

    Ce n'est surtout pas le moment de demander des augmentations de salaires. L'inflation pourrait repartir à la hausse dans les mois à venir et un futur saut d'index serait une solution pour ne pas aggraver la situation financière du pays.

  • Posté par Woodbury Michel, lundi 22 février 2021, 17:28

    Personne ne s'inquiète de l'inflation des loyers provoquée par les plans de relance, par exemple. Pourtant, mécanisme est connu : les gouvernements prêtent à taux zéro aux banques et aux fonds financiers sans poser aucun condition, "les investisseurs" s'empressent de placer cet argent dans l'immobilier résidentiel (entre autre), ce qui tire les loyers à la hausse alors que le chômage explose. Et vous voudriez que l'on ne demande pas d'augmentation de salaires, des pensions et des allocation ?. Cela revient à se laisser mettre à la rue...

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs