Accueil Opinions Chroniques

La chronique «Alternatives»: La République doit-elle célébrer le bicentenaire de la mort de Napoléon?

Napoléon est décédé le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène. La question de savoir s’il faut ou non célébrer les 200 ans de sa mort est apparue dans les débats

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

La France doit-elle célébrer le bicentenaire de la mort de Napoléon ?

Pourquoi pas ? Même l’anniversaire de la mort ou de la naissance de Charlemagne, de Philippe Auguste, de Louis XI ou de Louis XIV, si ça lui chante, ou bien d’Attila, pourquoi ne pas les célébrer ?

La République doit-elle, elle, célébrer ce bicentenaire ? Ce serait un comble. Qui ferait se retourner dans sa tombe Victor Hugo qui, dans ce chef-d’œuvre, Les châtiments, montrait que la retraite de Russie, Waterloo ou Sainte-Hélène constituaient le châtiment de ce crime majeur, le 18 Brumaire, c’est-à-dire l’assassinat de la République.

En fait, c’est le monde entier qui serait habilité, non pas forcément à célébrer, mais à saluer l’exceptionnelle figure de ce personnage universel et hors du commun.

Le monde entier, mais pas la République.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Dumont Jacques, mardi 2 mars 2021, 15:25

    Napoléon Bonaparte a certes commis des erreurs , des actes néfastes même, personne ne le conteste. Tous les dictateurs sont appelés à prendre des décisions parfois très importantes, violentes, impopulaires, qui entraînent l'horreur, le mépris et la réprobation. Pour ces actes, certains seront honnis à jamais. Mais il restera de nombreux écrits, de nombreuses lois de l'empereur Bonaparte qui ont marqués et éclairés l' histoire de France et de l'Europe et qui ont permis plus de justice. Il a transformé Paris avec d'importants travaux, des grands bâtiments. Le fameux code Napoléon, le système métrique, les canaux alimentant les fontaines publiques, les embellissements de la capitale ne sont qu'une partie de son oeuvre.

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 4 mars 2021, 17:59

    Pour mémoire, le code civil était élaboré à quasi totalité par les travaux de la période révolutionnaire mais il faut lui concéder la prise de décision faisant défaut chez les députés bavards à souhait; et puis ne pas omettre qu'il a balayé les avancées égalitaires pour le statut des femmes et qu'il s'est employé à rétablir l'esclavage aboli par la convention.

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 25 février 2021, 13:37

    Il ne faut pas célébrer un tel dictateur, un tel va-t'en-guerre... même s'il a fait appliquer beaucoup de bonnes choses par ailleurs.

  • Posté par Lemaire Didier, jeudi 25 février 2021, 11:47

    Célébrer sa mort en rappelant quel dictateur sanguinaire il fut. Comme pour Hitler, Staline, Mao et tous les autres despotes que la terre a portés, il faut se réjouir de leur mort et ne jamais oublier le mal qu'ils ont fait même s'ils ont de rares évolutions positives à leur actif, leur passif justifie un mépris total.

  • Posté par Zsábor Émile, jeudi 25 février 2021, 12:28

    Plûtot enseigner correctement l'Histoire. D'où avez vous inventé que Napoléon fût un "dictateur sanguinaire" ? La France sous Napoléon est moins démocratique qu'à notre époque, mais bien plus que l'Autriche, la Prusse, la Russie, la Turquie, meme l'Angleterre de son époque. Et il n'y a aucune comparaison possible avec les Hitler et Staline ! Mieux vaut être un Juif sous Napo que sous Hitler, être un musulman sous Napo qu'aujourd'hui en Europe.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs