Le prix des maisons et des appartements dans le Hainaut (carte interactive)

Dans cet article
Le prix des maisons et des appartements dans le Hainaut (carte interactive)
AFP.

Les notaires du Hainaut ont présenté, mardi, les statistiques du marché de l’immobilier dans la province, notamment pour les arrondissements de Mons, Soignies, La Louvière, Thuin et Charleroi. Le marché immobilier s’est, selon les notaires du Hainaut, globalement bien comporté en 2020, malgré deux mois d’arrêt et des visites de biens limitées par les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire. Le nombre de transactions immobilières en 2020 est resté relativement stable en Hainaut en 2020 (-0,2%, pour -2,7% au niveau national). La tendance générale, qui semble, selon les notaires, devenir une norme, est la recherche d’un bien assorti d’un espace d’air, d’un jardin ou d’un balcon.

Le prix médian des maisons était, en 2020, de 250.000 euros en Belgique (+4,2%), de 181.000 euros en Wallonie (+5,4%) et de 150.000 euros en Hainaut (+3,4%).

Le marché des appartements a connu une augmentation de 8,5% (217.000 euros) au niveau national, de 6,1% en Wallonie (175.000 euros) et de 5,7% en Hainaut, qui est restée la province la moins chère, avec un prix médian de 142.750 euros.

Le marché des transactions de garages est resté stable à un prix médian de 25.000 euros en Belgique et 12.000 euros en Hainaut. Stabilité également en Hainaut pour les terrains à bâtir (75.000 euros) alors que la moyenne nationale a augmenté de 4,7%, à 125.000 euros.

Les notaires hainuyers ont par ailleurs pointé l’engouement croissant pour les ventes de biens en ligne via la plateforme «Biddit »: on y a, en effet, enregistré en 2020 444 publications (+33,7%), dont 331 maisons.

Au niveau des perspectives, les notaires entrevoient une poursuite du marché sur la bonne trajectoire actuelle, tout en portant un regard attentif sur l’impact qui pourraient avoir les conséquences de la crise sanitaire. «On peut penser que de nombreux biens, qui n’ont pas pu être mis en vente à cause de la limitation des visites, vont arriver sur le marché dans les prochains mois», souligne le notaire Sylvain Bavier. «Les premiers mois de 2021 semblent très positifs. Mais il convient d’être attentifs à certaines choses qui pourraient soutenir le marché ou le faire chuter, notamment le maintien des mesures d’aides gouvernementales et le report des crédits, le maintien des taux d’intérêt qui semblent rester bas pour le moment, ce qui suscite un engouement.»

Immobilier: le prix des appartements et des maisons dans le Hainaut (carte interactive)

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le Hermes Business Campus à Bucarest est l’un des actifs qui a permis à Atenor de générer d’importants revenus locatifs et de réduire ainsi l’impact du covid sur le bilan 2020.

    Le covid a affecté Atenor

  • Un exemple de bâtiment contemporain : un immeuble à appartements conçu par le bureau Specimen Architects.

    Par Jean-Christophe de Wasseige

    Immo

    Namur: mieux comprendre l’architecture de notre temps

  • Ball4

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Une villa dans un clos à Overijse

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. On estime que 20% des joueurs partent sur l’illégal.

    500 sites de jeux illégaux en Belgique

  2. Des manifestants défilent dans les rues de Minneapolis à la veille d’un procès très attendu.

    Le procès de l’assassin de George Floyd s’ouvre à Minneapolis

  3. «Mon médecin m’a dit que j’avais le squelette d’une dame de 90 ans», raconte Valérie Voisin, qui avait 11 ans au moment de l’essai nucléaire Centaure en Polynésie.

    Les retombées toxiques des essais nucléaires français en Polynésie ont été sous-évaluées

La chronique
  • La chronique «Alternatives»: «Reconnaître un crime»

    C’était en 1957.

    J’étais alors étudiant à la Sorbonne. Je prenais des notes que m’inspirait l’actualité. Ce jour-là, je relève l’information selon laquelle l’avocat algérien Ali Boumendjel, arrêté par des parachutistes français, se serait suicidé en se jetant par la fenêtre de l’immeuble dans lequel il était soumis à interrogatoire. Ali Boumendjel, précisons-le, faisait partie, au sein du mouvement nationaliste FLN auquel il s’était rallié, de la mouvance libérale bourgeoise de centre-droit. J’ajoutais, j’en ai retrouvé la trace : « En réalité, il a été torturé et a été ensuite liquidé ».

    Or, je n’étais ni devin, ni détenteur d’informations exclusives. Si j’ai eu, à l’époque, cette réaction, c’est que, d’emblée, l’assassinat fut évident et que seuls les médias aux ordres dissimulèrent ce secret de Polichinelle. Le général qui donna l’ordre de cette liquidation,...

    Lire la suite

  • Par Marc Roche

    Meghan contre Buckingham Palace: la monarchie ébranlée

    En déballant sur CBS ses déconvenues familiales, Meghan a jeté un véritable pavé dans la mare royale britannique. Impitoyable, la duchesse a révélé les souffrances que lui ont infligées des membres de la lignée, en particulier à propos de la couleur de peau de son fils Archie alors qu’elle était enceinte. Assassine, la duchesse bafouée a dénoncé « une vraie campagne de dénigrement » au plus haut niveau du Palais.

    Le « reality show » post-victorien a relancé le débat sur le racisme...

    Lire la suite