La CSC soutient le non-marchand, dont il souhaite une revalorisation, à Tournai

La CSC du Hainaut occidental avait programmé mardi, en fin de matinée, une manifestation statique sur la Grand-place de Tournai afin de dénoncer la non-revalorisation du secteur non-marchand par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Au départ de ses bureaux, le syndicat chrétien avait prévu de rejoindre le forum tournaisien en voiture, un cortège qui a été interdit par la police. C'est donc à pied qu'une quinzaine de militants de la CSC ont rallié la Grand-place afin de sensibiliser la population.

"Vu la crise Covid, toute distribution de tracts explicatifs était interdite. On a donc travaillé sur le visuel, à l'aide de remorques et de bâches. On a aussi lancé des slogans et interprétés des chansons", explique Maïté Snyder, permanente interprofessionnelle à la CSC.

Selon le syndicat, des budgets importants ont été libérés dès 2021 au Fédéral et en Wallonie pour conclure de nouveaux accords sociaux pour rendre les professions à la fois attractives et tenables. Au Fédéral, cela représente près de 10.000 euros par équivalent temps plein. En Fédération Wallonie-Bruxelles, un budget de 8 millions d'euros a été provisionné en 2021, soit 500 euros par équivalent temps plein, à savoir 2,5 euros par jour de travail, déplore la CSC, qui constate qu'il n'y a plus eu d'autre engagement à ce jour.

Invité par le syndicat chrétien, Rudy Demotte (PS), le président du parlement de la FWB, a rencontré les militants vers 11h30 sur la Grand-place. "Il connaît bien la problématique. Il nous a rappelé qu'il maîtrisait bien ce secteur pour lequel il avait négocié dans le temps. Il nous a assuré de relayer nos revendications, dont la réévaluation barémique de l'ensemble du secteur, auprès du ministre-président de la FWB et du ministre en charge de ce dossier", a indiqué la permanente Maïté Snyder.

D'après elle, Rudy Demotte se penchera aussi sur l'aménagement des fins de carrières chez les femmes, qui ont moins de carrières complètes.

La CSC poursuivra ses actions ce mercredi 24 à Liège et ce jeudi 25 février à Bruxelles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous