Une année atypique pour le secteur de l'assurance automobile (Assuralia)

"Les sinistres ont diminué, mais pas de manière exponentielle", a précisé mardi Hein Lannoy, CEO d'Assuralia. "Et les accidents étaient généralement plus graves, ce qui signifie que les coûts sont aussi plus élevés pour les assureurs".

Par ailleurs, l'assurance automobile est un marché très concurrentiel.

"On peut cependant constater que la prime de l'assurance obligatoire RC auto (auto pour 'tourisme et affaires') est à la baisse ces dernières années, s'il on tient compte de l'inflation et de l'augmentation du coût de la couverture des sinistres", souligne l'union professionnelle des entreprises d'assurances. "Entre 2016 et 2020, cette baisse représente pas moins de 10% en termes réels."

Une enquête interne fait également apparaître le succès (légèrement) croissant de l'assurance au kilomètre qui représente aujourd'hui près de 15% des contrats.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous