Accueil Société

A Lille ou à Roubaix, policiers et militaires sont invisibles

Que ce soit dans les gares ou les stations de métro, la vie a repris son cours après les attentats. Les forces de l’ordre ont globalement disparu des espaces publics.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Lille

Immense bloc de verre planté sur la place François Mitterrand, la gare de Lille Europe voit notamment s’arrêter le Thalys ou le TGV. En ce lundi matin, l’heure de grande affluence est déjà passée mais nombreux sont encore les voyageurs à tirer leur trolley ou leur valise. Dans les travées, deux agents de sécurité d’une société privée clairement identifiables scrutent le moindre mouvement suspect. Dans leur mission, ils sont aidés par du personnel de la SNCF également présent. Par contre, ni policier ni militaire dans les lieux. Tout comme dans la gare de Lille Flandres voisine de quelques dizaines de mètres plus active dans le trafic intérieur. « Il y a eu du déploiement policier et militaire après les attentats de Paris mais c’est fini maintenant », commente un badaud.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs