Plus de 6.500 travailleurs migrants seraient morts au Qatar depuis l’attribution de la Coupe du monde

Plus de 6.500 travailleurs migrants seraient morts au Qatar depuis l’attribution de la Coupe du monde
Photo News

Au moins 6.500 travailleurs migrants en provenance d’Inde, du Bangladesh, du Népal, du Pakistan et du Sri Lanka seraient morts au Qatar entre 2010 et 2020, rapporte mardi le journal britannique The Guardian sur base de ses propres recherches. En 2010, le pays s’est vu attribuer l’organisation de la Coupe du Monde 2022 et les travaux de construction se poursuivent à un rythme effréné.

Les travailleurs migrants sont souvent employés dans la construction de stades ou d’infrastructures en lien avec le football. Le Qatar construit des stades de foot, des routes et même une toute nouvelle ville où la finale de la Coupe du monde doit être disputée.

Selon le journal, le nombre de décès est bien supérieur à 6.500, car seuls les cinq pays mentionnés tiennent des registres. De nombreuses personnes originaires des Philippines et du Kenya travaillent également au Qatar, des pays qui ne conservent pas un bon registre du nombre de travailleurs migrants décédés.

Selon les chiffres officiels du gouvernement qatari, la plupart des travailleurs étrangers sont morts de causes naturelles. Cependant, il n’y a jamais d’autopsie après le décès pour déterminer la cause exacte de leur mort. De nombreuses personnes travaillant au Qatar n’avaient aucun problème de santé mais sont décédées subitement, peut-être en raison de mauvaises conditions de vie et de travail.

À l’été 2019, de nombreux travailleurs ont succombé à la chaleur. Malgré des températures élevées, ils devraient continuer à travailler. The Guardian cite également l’exemple d’un ouvrier du bâtiment qui a été électrocuté lorsque son appartement, où de nombreux fils électriques étaient suspendus, a été inondé par de fortes pluies.

Le gouvernement du Qatar évoque un bilan des morts « proportionnel au nombre de travailleurs étrangers ». Environ 2 millions d’étrangers travaillent dans le pays.

L’organisation de la Coupe du monde au Qatar et l’association mondiale de football Fifa affirment faire tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer la sécurité des employés. La Fifa affirme que moins de travailleurs meurent en construisant pour la Coupe du monde que dans le reste du monde, mais le syndicat n’en fournit aucune preuve.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @AFP

    Par Philippe Gerday

    Angleterre

    Manchester United ramène son voisin de City sur terre

  • Le but (le huitième sur penalty) de Nmecha n’a pas suffi. @Belga

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Anderlecht gaspille encore et joue avec le feu

  • @Belga

    Par Vincent Joséphy

    Anderlecht

    Nmecha s’est arraché, Cullen a assuré les transitions: les bulletins des Anderlechtois

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous