Accueil Société

Le chef du SGRS, les renseignements militaires: «Notre ambition est d’un jour mener des cyberopérations offensives»

Le nouveau patron du SGRS, le Service général du renseignement et de la sécurité, accorde son premier entretien au « Soir » et à « Knack ». Coronavirus, réforme en interne, espionnage chinois et russe, Rwanda… Le général Philippe Boucké fait le point sur les défis qui l’attendent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Traditionnellement, on fait un premier bilan après 100 jours. Là, c’est vrai que c’est un peu plus », sourit Philippe Boucké, le général en charge du Service général du renseignement et de la sécurité, les renseignements militaires belges. « Mais j’ai repris les rênes du SGRS le 18 septembre 2020, puis on a subi le deuxième pic du covid-19 et cela n’a pas aidé à ce que je fasse le tour de toutes les unités du service. » Aujourd’hui, le patron du SGRS a rencontré tous les hommes et femmes qui y travaillent. Il a surtout pris la mesure de la tâche qui l’attend : entre une réforme en profondeur de son organisation, lancée par son prédécesseur, Claude Van de Voorde, et contestée par une partie de la hiérarchie, des tensions internes qui ont éclaté au grand jour, allant jusqu’à des plaintes en justice, et un manque d’effectifs plus que jamais handicapant pour le SGRS et la Défense. Autant de problèmes épinglés dans plusieurs rapports du gendarme du renseignement, le Comité R.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lombard Fernande, mardi 23 février 2021, 23:12

    ".... une grave menace pour l’économie néerlandaise par des pirates chinois et russes....".... Les chinois et les russes sont nuls en électronique, informatique, finance, économie et j'en passe. Et l'information vient de l'OTAN, ce n'est pas rien quand même !... Le Pentagone nous donne des justificatifs avant de passer à l'acte !... ça va chauffer.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs