Accueil

Capitole: l’attaque du 6 janvier était «coordonnée»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, rien n’a vraiment changé : une concurrence stérile entre les agences de renseignement, ont laissé se produire une catastrophe nationale. Telles sont les premières conclusions des auditions entamées mardi au Sénat, à propos de l’attaque du 6 janvier contre le Congrès (5 morts). L’ex-chef de la police du Capitole, Steven Sund, a confié n’avoir jamais reçu l’avertissement du FBI envoyé la veille, qui prévenait de possibles débordements. L’unité de renseignement de ses propres services n’a jamais fait remonter cette information.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs