Accueil Société Enseignement

Le CDH et Défi s’allient dans la guerre des bâtiments scolaires

La clé de répartition du fonds de relance européen à la rénovation des bâtiments scolaires fait des mécontents parmi les partis de l’opposition. En front commun, le CDH et Défi soumettent une proposition de décret pour corriger ce « manque d’équité. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

La saga sur les bâtiments scolaires se poursuit. Les partis CDH et Défi s’associent autour de la question épineuse de la répartition du fonds de relance européen tant espéré par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une enveloppe de 300 millions est prévue pour pallier des années de sous-financements du bâti scolaire. Problème : tout le monde n’est pas d’accord quant à la répartition des parts du gâteau.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Ahn John Clive, mercredi 24 février 2021, 12:10

    L'état belge réalise une opération très profitable en confiant la moitié de la mission éducative a un réseau qui ne lui coûte rien. Les parents suppléent et ces,ecoles fonctionnent mieux. Tous les maux de la fonction publique grevent les ecole de l'enseignement officiel: absen-teisme, incompétence des directeurs, nominations sur recommandation partisane, réussite des élèves artificielles, nivellement par le bas, démagogie des programmes. De plus, il ouvre ses portes aux prêcheurs islamistes les plus radicaux

  • Posté par Steinbach Jean-Baptiste , mercredi 24 février 2021, 16:27

    Coûte rien? Et les subventions traitement, de fonctionnement, les prêts sans intérêt, les travaux prioritaires sur des bâtiments privés …? Fonctionnent mieux? On mesure ça comment? Incompétence des directions? Il y a des formations certifiantes et des classements de candidats sur des critères objectifs, nominations? Il existe des décrets et, dans l’officiel, contrairement au privé, il y a un contrôle des actes administratifs par des élus; réussite artificielle ? Ah bon? C’est quoi? Démagogie des programmes? Ils sont réalisés sur base de référentiels communs, ouvrir ses portes à tout le monde? C’est bien ça la spécificité de l’officiel et c’est pour ça qu’il doit être mieux financé!

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , mercredi 24 février 2021, 12:37

    Vous êtes sans doute d'une grande compétence dans de multiples domaines alors, qu'attendez-vous pour relever le niveau de l'école publique ?

  • Posté par Ahn John Clive, mercredi 24 février 2021, 12:10

    L'état belge réalise une opération très profitable en confiant la moitié de la mission éducative a un réseau qui ne lui coûte rien. Les parents suppléent et ces,ecoles fonctionnent mieux. Tous les maux de la fonction publique grevent les ecole de l'enseignement officiel: absen-teisme, incompétence des directeurs, nominations sur recommandation partisane, réussite des élèves artificielles, nivellement par le bas, démagogie des programmes. De plus, il ouvre ses portes aux prêcheurs islamistes les plus radicaux

  • Posté par Ahn John Clive, mercredi 24 février 2021, 12:10

    L'état belge réalise une opération très profitable en confiant la moitié de la mission éducative a un réseau qui ne lui coûte rien. Les parents suppléent et ces,ecoles fonctionnent mieux. Tous les maux de la fonction publique grevent les ecole de l'enseignement officiel: absen-teisme, incompétence des directeurs, nominations sur recommandation partisane, réussite des élèves artificielles, nivellement par le bas, démagogie des programmes. De plus, il ouvre ses portes aux prêcheurs islamistes les plus radicaux

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs