Immobilier: les prix des maisons se sont envolés à Uccle

Dans cet article
Immobilier: les prix des maisons se sont envolés à Uccle

Les prix médian d’une maison et d’un appartement ont globalement connu une hausse à Bruxelles, ont analysé mercredi les notaires bruxellois.

L’année dernière, le prix médian d’une maison (qui représente environ 37% de l’immobilier résidentiel de la région) s’élevait à 440.000 euros à Bruxelles, en hausse de 7,3% par rapport à 2019, contre 250.000 euros pour l’ensemble du pays (+4,2%). En valeur absolue, cette évolution des prix sur un an atteint 30.000 euros. La hausse des prix médians concerne également les appartements : +8,7% à 242.500 euros, un peu plus que la moyenne nationale (+8,5%).

A Uccle, le prix des maisons a augmenté de 20,5 % entre 2019 et 2020 pour atteindre un prix médian de 632.000 euros. Pour les appartements, cette évolution a été de 5 %, pour un prix médian de 315.000 euros.

> Dans la carte ci-dessous, découvrez le détail commune par commune

Le prix médian d’une maison est le plus bas dans le nord et le nord-ouest de la Région de Bruxelles-Capitale, à l’exception de Laeken, tandis que les maisons les moins chères sont situées à l’ouest, notamment dans les communes de Molenbeek-Saint-Jean et d’Anderlecht. Les communes les plus chères de la région sont Uccle, Etterbeek et Ixelles. La fourchette se situe entre 302.500 euros à Molenbeek-Saint-Jean et 632.500 euros à Uccle. Pour les appartements, la commune d’Anderlecht a le prix médian le plus bas (186.000 euros), tandis qu’il atteint 331.300 euros à Ixelles.

Immobilier: le prix des maisons et des appartements à Bruxelles (carte interactive)

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le Hermes Business Campus à Bucarest est l’un des actifs qui a permis à Atenor de générer d’importants revenus locatifs et de réduire ainsi l’impact du covid sur le bilan 2020.

    Le covid a affecté Atenor

  • Un exemple de bâtiment contemporain : un immeuble à appartements conçu par le bureau Specimen Architects.

    Par Jean-Christophe de Wasseige

    Immo

    Namur: mieux comprendre l’architecture de notre temps

  • Ball4

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Une villa dans un clos à Overijse

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Difficile de quantifier l’impact du couvre-feu en tant que tel puisqu’il fait partie d’un «package» de mesures.

    Le couvre-feu, une «mesurette» qui fait partie d’un tout

  2. En dépit des efforts de modernisation, la Cour d’Angleterre - ici, lors d’une cérémonie officielle en 2019 - demeure un univers peu sensible à la diversité.

    Interview de Meghan et Harry: la famille royale britannique est-elle raciste?

  3. DSC_1038

    Une première autorisation pour la pilule contraceptive de Mithra

La chronique
  • La chronique «Alternatives»: «Reconnaître un crime»

    C’était en 1957.

    J’étais alors étudiant à la Sorbonne. Je prenais des notes que m’inspirait l’actualité. Ce jour-là, je relève l’information selon laquelle l’avocat algérien Ali Boumendjel, arrêté par des parachutistes français, se serait suicidé en se jetant par la fenêtre de l’immeuble dans lequel il était soumis à interrogatoire. Ali Boumendjel, précisons-le, faisait partie, au sein du mouvement nationaliste FLN auquel il s’était rallié, de la mouvance libérale bourgeoise de centre-droit. J’ajoutais, j’en ai retrouvé la trace : « En réalité, il a été torturé et a été ensuite liquidé ».

    Or, je n’étais ni devin, ni détenteur d’informations exclusives. Si j’ai eu, à l’époque, cette réaction, c’est que, d’emblée, l’assassinat fut évident et que seuls les médias aux ordres dissimulèrent ce secret de Polichinelle. Le général qui donna l’ordre de cette liquidation,...

    Lire la suite

  • Réforme de l’Etat: simplifier le modèle n’est pas un exercice vain

    Tout a commencé avec la répartition des fonds européens du Plan pour la reprise et la résilience. 395 petits millions pour Bruxelles. Les échos, persistants, de la négociation : la Flandre (Jan Jambon, N-VA) et la Wallonie (Elio Di Rupo, PS) se sont entendues (sucrées) sur le dos de Bruxelles. Un signe de plus de la dérive des continents wallons et bruxellois, que le pont de la Fédération ne peut éviter ? Une preuve supplémentaire que, dans le fédéralisme belge, le chacun pour soi l’a emporté sur l’esprit de coopération ?...

    Lire la suite