Accueil Monde Europe

Catalogne: «Un jour noir pour la démocratie européenne», déplore Carles Puigdemont

Elus aux dernières élections européennes, l’ancien président régional catalan et deux de ses ministres vont perdre leur immunité parlementaire début mars.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Trois ans et demi après le fameux référendum d’autodétermination d’octobre 2017, la saga de Puigdemont et consorts est loin d’être terminée… Exilés depuis fin 2017 en Belgique, l’ancien président indépendantiste catalan et l’ex-ministre régional Toni Comin s’étaient présentés aux élections européennes en mai 2019. Et ils avaient été élus. Mais quand ils se sont présentés au Parlement européen pour se faire accréditer, on leur avait refusé l’accès parce qu’ils n’avaient pas prêté serment sur la Constitution espagnole à Madrid (comme le prévoit la loi espagnole). S’ils ne l’ont pas fait, c’est parce qu’ils font l’objet d’un mandat d’arrêt espagnol pour « tentative de sécession ». Ils auraient donc été arrêtés aussitôt la frontière franchie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Gil Vicente, mercredi 24 février 2021, 20:34

    Nous connaissons tous le menteur qui croit ferme que son mensonge est la vérité. Il y a aussi le malade imaginaire et celui qui juge que la démocratie est en péril si elle n'accepte pas son coup d'état. La démocratie Espagnole n'est certainement pas parfaite mais pas moins que celle des autres pays de l'UE.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mercredi 24 février 2021, 20:02

    C'est cela l'Europe. On empêche la Catalogne de devenir autonome mais on applaudit quand l'Ecosse menace de faire de même.

  • Posté par codejon jose, mardi 9 mars 2021, 10:51

    Vous ne savez pas de quoi vous parlez , il y a en Espagne 10 communautés autonomes dont la Catalogne .Ce que prétend une partie de la Catalogne ( moins de 50% de la population ) est de devenir un état indépendant de l'Espagne ce qui n'est pas permis par la constitution . L'Ecosse est un pays qui fait partie ,suite à un traite ,du Royaume Uni , qui est une union de plusieurs Pays .En Catalogne c'est un coup d'état organise par la bourgeoisie qui n'est base que sur des mensonges , pour pouvoir garder leurs privilèges . On peut facilement le comprendre en Belgique .C'est la même chose que si un jour la Flandre déclarait son Independence de la Belgique de manière unilatéral .

  • Posté par Ludi Lu, mercredi 24 février 2021, 19:12

    Mr Werth, pour info : d'après Wikipedia. Franco est mort en 1975 et la constitution espagnole date de 1978. Elle est donc bien postérieure au décès de ce triste site... Bonne soirée.

  • Posté par Binet Alain , mardi 9 mars 2021, 11:20

    Et bien même! Cela vaut-il des années de prison? Je ne pense pas.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs