Standard – Anderlecht: un choc entre deux des meilleures défenses du pays

Standard – Anderlecht: un choc entre deux des meilleures défenses du pays
Belga

Le Clasico entre le Standard et Anderlecht ce dimanche donnera avant tout lieu à un choc entre deux défenses solides et organisées. Même si le Standard connaît de sérieuses difficultés ces dernières semaines, avec 10 buts encaissés sur ses cinq derniers matches, et si Anderlecht ne semble jamais à l’abri d’encaisser un but gag suite à une nouvelle erreur défensive, les deux équipes font partie du top 3 des meilleures défenses du pays.

Les Mauves n’ont encaissé que 29 buts en 28 matches cette saison, contre 34 en autant de rencontres pour les liégeois. De belles statistiques rendues possibles grâce à une bonne organisation, selon notre consultant Philippe Albert : « Le Standard encaisse relativement facilement ces dernières semaines mais ils restent malgré tout la troisième meilleure défense du pays. Donc je pense qu’à ce niveau-là, il n’y a pas trop de soucis à se faire. Ils ont un bon gardien qui les aide, ce qui n’est pas le cas d’Anderlecht. Mais les Mauves ont malgré tout la deuxième meilleure défense du championnat, donc je pense qu’on peu parler de deux équipes bien organisées défensivement ».

Si Anderlecht semble avoir trouvé son équilibre avec une défense à quatre composée de Delcroix et Miazga en défense centrale, de Lawrence à gauche et de Sardella ou Murillo sur le côté droit, le Standard alterne régulièrement entre une défense à trois (Bokadi, Laifis et Dussenne) avec deux latéraux placés plus haut sur le terrain (Gavory et Siquet), et une défense à quatre classique avec Bokadi replacé en milieu défensif. Une difficulté à trouver la formule gagnante ? Non, plutôt un luxe tactique selon Philippe Albert : « Le Standard ne se cherche pas car si c’était le cas, ils ne feraient pas partie des meilleures défenses de pro League. C’est plutôt un avantage tactique de pouvoir passer d’une défense à trois avec des latéraux offensifs, à une défense à quatre beaucoup plus rigoureuses selon l’adversaire ».

Siquet – Sardella, un duel d’avenir

Au poste de latéral droit, Rouches et Mauves ont pour point commun d’évoluer avec un jeune joueur belge de 18 ans. Lancé dans le grand bain cette saison, Hugo Siquet est en pleine ascension et semble avoir fait son trou dans le onze de Mbaye Leye. Killian Sardella a lui été découvert la saison dernière avec l’avènement du projet Kompany, mais il doit faire face à la concurrence de Murillo sur son poste et il semble un peu stagner cette saison.

« Siquet est pour le moment en avance sur Sardella, mais il faut souligner qu’il évolue toujours dans son rôle de prédilection alors que l’Anderlechtois doit souvent dépanner à d’autres positions. Je pense que Sardella doit surtout apprendre à jouer avec ses qualités », souligne Philippe Albert, qui estime que même s’ils ont du potentiel, les deux joueurs ont encore du chemin à parcourir avant d’être considérés comme le futur des Diables rouges à leur poste. « Il est très difficile de dire s’ils représentent ou non le futur de l’équipe nationale quand ils sont si jeunes. Ils doivent surtout garder les pieds sur terre et prouver au niveau belge pendant deux ou trois ans, étant donné qu’ils évoluent déjà dans des grands clubs. Ensuite, il faudra voir s’ils sont aptes à franchir un pas supplémentaire ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous