Accueil Opinions Éditos

Une ministre, son gouvernement, le pays: tous fragilisés

La nouvelle « affaire Galant » offre un spectacle déplorable que la Belgique ne pourra supporter bien longtemps.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Quel déballage ! Et, dans la foulée, – on ne peut que le craindre –, quels dégâts ! Dans l’instant, aucune clarté mais au contraire un énorme sentiment de confusion demeure suite aux accusations portées à l’encontre de la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, et à la confrontation brutale au Parlement, qui va connaître un nouveau round ce vendredi. Mais alors que les débats font rage avec une opposition déchaînée, qui veut la tête de la ministre, aucune réponse n’est apportée à la question de fond : les mesures nécessaires ont-elles été prises pour assurer la sécurité des aéroports belges avant les événements du 22 mars, et correspondent-elles aujourd’hui à ce qui est jugé impératif par les instances européennes ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Michel-Julien Renette, samedi 16 avril 2016, 10:31

    Il y a évidemment une différence de gestion entre un gros village agricole où tout le monde se prosterne devant sa seigneurie et un ministère. A y regarder de plus près, c'est la copie conforme de Lizin, au MR. Il ne faut plus laisser se développer ce genre de personnage, cela nuit à l'image politique qu'à le citoyen lambda.

  • Posté par Michel-Julien Renette, samedi 16 avril 2016, 10:21

    Le dysfonctionnement est à tous les niveaux depuis belle lurette; il y a tant de niveaux de structures et de petits chefs à gauche et à droite: le fédéral, la région, les provinces, les communes, viennent ensuite toutes les intercommunales, les asbl. Alors, il y a des frustrations qui, malheureusement s'exercent à nos dépens. Exemple: Milquet a des problèmes, dévoilons ceux de Galant, qui, entre nous soit dit, l'a bien mérité par sa réelle incompétence et son arrogance.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs