David Goffin «satisfait» d’avoir battu Benjamin Bonzi à Montpellier: «Je ne me suis pas affolé après le premier set»

Photo News
Photo News

Le Liégeois, 30 ans, tête de série N.2, a dû s’employer pour écarter le Français Benjamin Bonzi (ATP 125), 24 ans, 4-6, 6-4 et 7-5 après une bagarre de 2h34 de jeu et se hisser en quart de finale.

« La satisfaction est en premier lieu dans la victoire, évidemment », a-t-il déclaré. « Mais je trouve que la manière y était également, dans l’ensemble, même si à la fin, je me suis un peu tendu. Je savais que cela risquait d’être difficile encore pendant quelques matches. Je ne me suis pas affolé après le premier set, car je trouvais que le niveau de jeu était bon. Et les faits m’ont donné raison. Il a un peu lâché et tout de suite, je suis parti à 5-1. Je pense avoir bien joué jusqu’à 4-2 au troisième set où je me suis un peu tendu, comme je l’ai dit. Mais finalement, je fais trois bons jeux pour terminer, avec deux à trois bons derniers points en venant au filet. Il y a donc vraiment du positif dans ce match. »

« J’avais bien commencé »

David Goffin avoue avoir été surpris par Benjamin Bonzi, qui a battu son ami Lucas Pouille (ATP 79) au premier tour.

« Je trouvais que j’avais très bien commencé, avec deux breaks. Je servais bien, mais il a vraiment remarquablement retourné », a-t-il poursuivi. « Et finalement, il menait 4-3 alors que j’avais l’impression de très bien jouer. J’ai tâché de continuer, me disant qu’il ne pourrait pas maintenir ce niveau-là tout le match, sans quoi ’bravo’ et on se serre la main. Il n’a pas été facile à manœuvrer, même si j’aurais pu me faciliter la tâche, un peu au deuxième et un peu au troisième set. Car de 4-2 pour moi, je me suis retrouvé à devoir servir à 5-4 pour lui, sous pression. En ce moment, je suis en recherche de confiance, mais j’ai réussi à remettre mon énergie dans la bonne direction pour aller chercher la victoire. »

« Il faut parfois un match comme ça, une victoire comme ça pour avoir peut-être un déclic et d’autres bons matches derrière », a-t-il dit après sa victoire. « Et j’espère que ce sera le cas. Je savais qu’il y aurait encore des hauts et des bas, mais le niveau de jeu était bon pendant deux sets, deux sets et demi. Et je suis content de la manière dont j’ai terminé le match », a ajouté le Liégeois, qui arborait aussi des tapes noirs au genou droit.

« Ce sont des problèmes qui reviennent un peu de temps en temps, mais ce n’est pas inquiétant. Ce sont des kinesiotapes. C’est plus pour la prévention. Je me sens bien quand je les mets et je vais peut-être les garder tout au long du tournoi. On verra comment ça évolue. »

Contre Sonego vendredi

David Goffin pourra donc enchaîner par un deuxième match dans l’Hérault. Et vendredi, en quart de finale, il rencontrera l’Italien Lorenzo Sonego (ATP 36), 25 ans. Tête de série nº7 du tableau, le Turinois a facilement battu le jeune Américain Sebastian Korda (ATP 92), 20 ans, fils de Petr, finaliste à Delray Beach en tout début d’année. Il s’agira du premier duel entre les deux joueurs.

« Je crois qu’il joue bien en salle », a-t-il poursuivi. « Il a fait de bonnes choses fin de l’année dernière. Je n’ai pas oublié qu’il a battu sèchement Djokovic (6-2, 6-1 en route vers une accession en finale à Vienne, ndlr), même si je ne sais pas comment il faut juger cette victoire. En tout cas, il a signé de bons résultats. Il sert bien et il a un très bon coup droit. Donc, on verra. Pour l’instant, je suis surtout focalisé sur mon jeu, sur ce que je dois mettre en place. Et j’espère ce que cela va payer contre ce genre d’adversaire. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous