Accueil Léna

Tony Iommi, cofondateur de Black Sabbath: la rage de vivre

Il y a un demi-siècle, le guitariste créait le heavy metal avec son groupe. Malgré des phalanges sectionnées et un cancer, il n’a jamais abandonné.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Avec son copain de classe Ozzy Osbourne, Tony Iommi a fondé le groupe Black Sabbath il y a 50 ans, à Birmingham. Considéré comme l’un des plus grands guitaristes du monde et comme l’inventeur du heavy metal, il est pourtant lourdement handicapé. Alors qu’il n’avait que 17 ans, Tony Iommi a en effet perdu les phalanges du majeur et de l’annulaire de la main droite lors d’un accident de travail dans une usine sidérurgique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Usual Suspect, samedi 27 février 2021, 21:16

    Damien, rassures-toi : Hey hey, my my Rock and roll can never die

  • Posté par Le Maigat Damien, jeudi 25 février 2021, 16:39

    Ah Tony Iommi ! Un des monstres sacrés qui aura accompagné ma jeunesse et toute ma vie derrière. Ca fait assez mal de les voir partir : RJ Dio, Gary Moore, Phil Lynott, Lemmy, Pete Way et tant d’autres… Parmi les gens connus, il n’y a que les musiciens pour qui ça me fait quelque chose. Et quel coup de vieux à chaque fois. Quand Tony, Ritchie Blackmore, Michael Schenker ou d’autres y passeront, je vais m’en prendre un coup. Surtout quand j’entends ce qui est populaire aujourd’hui.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs