Accueil Léna

Coronavirus: «L’isolement est une terrible erreur»

La pandémie modifie la façon dont les gens vivent ensemble. Le sociologue et urbaniste britannique Richard Sennett met en garde contre les dommages durables que risque de subir la société.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Richard Sennett a pratiqué le volontariat durant la crise du coronavirus : l’homme de 78 ans a ainsi rendu régulièrement visite à d’autres seniors à leur domicile, à Londres. Et il a rencontré des personnes cloîtrées dans leurs maisons, qu’elles n’osaient même pas aérer de peur de faire entrer chez elles le virus. Si Richard Sennett fait lui aussi preuve de prudence, il ne pense pas que l’isolement extrême soit la solution : « Nous devons nous débarrasser de cette mentalité », nous assure-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, dimanche 28 février 2021, 23:00

    Sur le temps que l'on discute dans le vide, sur le sexe des anges, la vaccination ne progresse pas et les gens meurent.

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 26 février 2021, 20:03

    Tout le monde me semble d'accord sur le fait qu'il vaut mieux se voir à l'extérieur qu'à l'intérieur, non? Et tout le monde me semble également d'accord sur le fait que le milieu familial est le plus "infectant" (et le milieu professionnel le troisième plus infectant), non?

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs