Ces mauvaises habitudes qu'il faut corriger pour prendre soin de son microbiote... et de soi !

Ces mauvaises habitudes qu'il faut corriger pour prendre soin de son microbiote... et de soi !

Vous avez dit microbiote ?

C'est l'un des piliers de notre système de défense. Le microbiote est composé de micro-organismes (bactéries, virus, champignons) qui qui vivent dans nos intestins pour s'assurer de notre équilibre et de notre santé. Il occupe un rôle fonctionnel, ,notamment dans la maturation du système immunitaire de l'intestin, mais aussi un rôle plus métabolique, puisqu'il produit pour nous des vitamines (B/K) et des enzymes. Bref, on lui doit une sacrée chandelle, mais surtout du respect. Veiller à un microbiote sain, c'est avant tout veiller sur soi.

Les risques d'un microbiote déficient

Un microbiote déséquilibré et c'est... à peu près tout qui déraille. On connaît aujourd’hui, grâce à la science,les facteurs qui conduisent aux problèmes de microbiote :

  • Une alimentation pauvre en fibres ainsi que la malbouffe (trop de sucre, par exemple) ;
  • Un manque de sommeil ou un déficit ;
  • Des infections bactériennes ou la prise régulière de médicaments ;
  • Des tensions quotidiennes dans sa vie personnelle ou professionnelle (le stress) ;

La liste des perturbateurs est longue et nous concerne vraiment tous. Le problème, c’est qu’une fois qu'ils sont à la manœuvre, alors on constate un déséquilibre dans la composition du microbiote, donc une flore intestinale attaquée de toutes parts. La barrière entre l'intestin et les vaisseaux sanguins est rompue. Les conséquences ? Troubles de l'humeur, de la digestion, du sommeil, maladies. Le chaos !

Comment reprendre la main pour un microbiote sain

Activité, sommeil, alimentation et microbiote vont très très bien ensemble. Quelques bonnes résolutions doivent être prises pour garantir un microbiome optimal dans notre intestin, donc un parfait équilibre entre notre tête et notre ventre.

Les gestes qui sauvent sont des gestes de bon sens :

  • Il faut éviter les aliments gras et les fibres irritantes ;
  • Il faut privilégier les bonnes protéines, qu'on soit carnivore ou végétarien/végétalien ;
  • Il faut consommer des oléagineux (dont les noix, en petites quantités) ;
  • Toujours boire de l'eau pour éliminer les toxines et rester hydraté(e) ;
  • Apprendre à manger plus lentement en mastiquant les aliments ;
  • Dormir un nombre d'heures suffisant, idéalement 8 heures par nuit ;
  • Pratiquer une activité physique sans excès ;
  • Se tenir loin du stress.

En adoptant un maximum de ces recommandations, vous garantissez à vos intestins et à votre microbiote de longues et belles années d'harmonie.