Accueil Société

Alexander De Croo: «Il ne faut pas se laisser tenter par l’imprudence maintenant»

Le Comité de concertation se réunit ce vendredi sous haute tension. La pression pour relâcher la pression s’est accrue de jour en jour au cours de la semaine dernière, de même que les chiffres de la pandémie aussi.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a appelé jeudi à la Chambre tant les responsables politiques que la population à garder leur sang-froid, à la veille d’un nouveau comité de concertation qui évaluera les mesures sanitaires visant à ralentir la propagation de la Covid-19. « Nous ne pouvons pas céder aujourd’hui aux sirènes de la tentation de prendre des décisions téméraires et irréfléchies », a-t-il déclaré. La perspective d’un déconfinement en avril-mai « n’est pas une perspective vague », a-t-il ajouté.

Depuis une semaine, les appels à procéder à un assouplissement des mesures sanitaires se multiplient, y compris au sein de la majorité fédérale. Tous les groupes politiques, à l’exception des libéraux, ont interrogé le Premier ministre à la Chambre.

« Faire croire aux citoyens que la délivrance est pour demain, cela n’amène qu’une chose, la perte de l’adhésion », a fait valoir la députée Catherine Fonck (cdH). « Votre stratégie est dogmatique et non pragmatique », a déploré Sophie Rohonyi (DéFI). « Les gens en ont marre de rester enfermés », a estimé Raoul Hedebouw (PTB), critiquant le fait que le « robinet de la vie privée » était celui qui avait été fermé le plus durement. « Vos collègues ne peuvent même pas s’adresser à vous et doivent passer par les médias », a observé Peter De Roover (N-VA). « Est-ce que la bulle au sein du gouvernement s’est fissurée ? », s’est-il interrogé.

Dans la majorité, les Verts ont appelé à établir des perspectives, au lendemain d’une déclaration remarquée du co-président d’Ecolo, Jean-Marc Nollet, admettant sur La Première (RTBF) ne plus respecter la règle de la bulle d’un contact rapproché. « Dans la foulée du comité de concertation de demain, il est important de pouvoir tracer des perspectives avec des calendriers », a exhorté Gilles Vanden Burre.

Les socialistes ont de leur côté appuyé la ligne gouvernementale. « Il faut en finir avec les communications disparates. Il faut que cela cesse ! », a estimé Hervé Rigot (PS). « J’ai le sentiment ici d’assister à un concours de surenchère », a souligné Melissa Depraetere (sp.a). « Le seul résultat de cette approche, c’est une situation d’impasse et de frustration car on ne peut pas répondre à ces demandes. »

Dans sa réponse, Alexander De croo a admis que le comité de concertation de ce vendredi se déroulerait « à un moment difficile ». « C’est pourquoi j’ai souhaité donner la possibilité aux experts de présenter leur analyse de la situation », a-t-il rappelé ne référence à la conférence de presse organisée lundi dernier.

« Ils (les experts) ont clairement annoncé que les assouplissements étaient possibles en avril ou mai. Mais ils ont également précisé que, au mois de mars, il fallait rester prudent. Si nous prenons des décisions irréfléchies de manière téméraire, nous risquons de compromettre cette perspective », a averti le chef du gouvernement.

« Avril-mai n’est pas une perspective vague, mais on ne pourra le faire que si on maintient notre calme », a souligné le Premier ministre.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Bruneau Christiane, jeudi 25 février 2021, 18:22

    En avril mai, VDB et son toutou inventeront une autre raison tellement ils ont peur. Il y a longtemps qu'on ne respecte plus la bulle. Alors s'ils viennent avec un élargissement de la bulle, c'est qu'ils se foutent de nous. ON veut la suppression de l'interdiction de voyager (comme le demande l'Europe), un couvre feu à partir de minuit, et la réouverture de tous les non-essentiels afin que tous ceux qui en dépendent puisse revivre autrement que par des dringuelle jetée par les gouvernement. Ceux qui veulent se protéger pourront toujours le faire. Les autres prennent leur leur risque et l'économie reprend. Sinon on commencera vraiment à se rebiffer. Résistance passive et clandestinité.

  • Posté par Martin Roland, jeudi 25 février 2021, 20:36

    "ON", c'est surtout vous et d'autres, mais pas tous. Ne généralisez donc pas. Il est évident que de moins en moins de personnes font gaffe: il suffit de regarder les vidéos qui circulent, les commentaires comme le vôtre ainsi que les chiffres de SIENSANO d'aujourd'hui pour en être convaincu. Personne n'a demandé à subir toutes ces contraintes et la solution que VOUS, vous suggérez, c'est d'ouvrir la boîte de Pandore: évidemment, VOUS, vous n'aurez de compte à rendre à personne ... Pire: si ça venait à nouveau à "partir en couilles" = hôpitaux et morgues qui débordent, vous serez soit aux abonnés absents ou alors en train de gueuler avec d'autres groseilles que les minisss et les experts sont des incapables. Hein oui ? J'aimerais tellement vous voir à leurs places... La seule échappatoire à toute cette m... : les vaccins, et là je suis confiant, pour autant qu'il y en ait assez et à temps, mais je l'écris à nouveau, je suis confiant. J&J, Curevac et d'autres arrivent ...

  • Posté par PARISOT THIERRY, jeudi 25 février 2021, 17:38

    Alexander De Croo: «Il ne faut pas se laisser tenter par l’imprudence maintenant» une chose est sûr ce n'est pas lui qui va faire l'imprudence, il a tellement peur de tout et surtout de son ministre de la santé qu'il avale toute les couleuvres. il parait que pour être Premier, il faut du leadership !!! il a du passer à coté lors de la distribution. IL FAUT PASSER À UNE GESTION DE RISQUE, c'est ce que font toutes les entreprises ou tout simplement chacun d'entre nous au quotidien

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 25 février 2021, 17:11

    Relâcher les mesures ou établir un calendrier sera difficile tant qu'il y aura trop d'individus qui ne respecteront pas les mesures ou qui refuseront de se faire vacciner. Ce qui rend ce virus dangereux, c'est que nous ne le voyons pas. Beaucoup d'entre nous pensent donc qu'il n'existe pas ou oublient qu'il est bien plus mortel qu'une grippe. Et comme les statistiques, les exponentielles et les modèles mathématiques sont du chinois pour la plupart des gens, ils ne comprennent pas ce qui se passerait si on relâchait nos efforts.

  • Posté par Martin Roland, jeudi 25 février 2021, 20:38

    CQFD ! +++

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko