L’UCI adopte un plan plus contraignant pour la sécurité des coureurs: cyclistes et organisateurs s’exposent à des sanctions plus sévères

Photo News
Photo News

Plusieurs types d’acteurs du peloton ont participé à l’élaboration de ce plan global - d’application dès le 1er avril - avec, notamment, côté belge Patrick Lefevere comme patron de l’équipe Deceuninck-Quick Step ou Philippe Gilbert, comme coureur.

«Ces nouvelles mesures font partie d’un plan global de sécurité des coureurs, hommes et femmes», a déclaré l’UCI en soulignant qu’elles «ont été acceptées à l’unanimité par les représentants de l’ensemble des familles du cyclisme, équipes, coureurs et organisateurs. Si les organisateurs devront tenir compte de nouvelles directives pour l’organisation de leurs épreuves, les coureurs et équipes devront également modifier certaines habitudes et pratiques».

Ainsi par exemple, un jet de bidon hors zone ou une position assise sur le tube horizontal du vélo entraînera à partir d’avril une exclusion immédiate dans les courses d’un jour.

Dans les courses par étapes, la première infraction sera sanctionnée de 30 secondes de pénalité, la deuxième de deux minutes et la troisième d’une mise hors course.

« Parfaitement maîtriser leur bicyclette »

Le groupe de travail à l’origine de ces mesures était formé de différents représentants du peloton avec, entre autres, les patrons de Deceuninck-Quick Step, Patrick Lefevere donc, Jumbo-Visma (Richard Plugge) et DSM (Iwan Spekenbrink), le directeur du Tour de France (Christian Prudhomme) et deux coureurs en activité, Philippe Gilbert et l’Italien Matteo Trentin.

Dans le nouveau règlement, «les coureurs doivent parfaitement maîtriser leur bicyclette en toutes circonstances, et par la même occasion montrer l’exemple aux cyclistes moins expérimentés». Ils doivent respecter la position requérant pour seuls points d’appui «les pieds sur les pédales, les mains sur le guidon et le siège sur la selle».

D’autres points, liés à la sécurité des parcours, l’installation des barrières et autres arches, les nomination et formation de responsables de la sécurité, figurent également dans ce règlement qui prendra effet à partir du 1er avril.

Comme la position à risque sur le vélo, un jet de bidon hors zone dédiée (elles seront désormais mises en place tous les 30 à 40 km) sera sanctionné suivant le même barème.

La sanction, automatique dès lors que l’infraction est constatée, sera prononcée par le président du jury qui pourra être assisté du commissaire vidéo.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous