Soulagement pour Charline Van Snick: la judoka ne devra pas être opérée

Belga
Belga

Charline Van Snick ne devra finalement pas se faire opérer de la cheville. La judoka belge de 30 ans, qui s’était sérieusement blessée à la cheville, devra rester immobilisée dix jours dans le plâtre mais ne devra pas passer sur le billard, a-t-elle annoncé vendredi, après avoir passé des examens médicaux à l’hôpital.

« Je sors du CHU. Le chirurgien a testé ma cheville. Il a estimé qu’elle était assez stable et qu’elle n’avait pas besoin d’être opérée » a déclaré Charline Van Snick dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. « C’est une assez bonne nouvelle parce que ça réduit la durée de l’immobilisation et de revalidation. J’ai un plâtre pour dix jours et puis, après, quelques semaines de rééducation. Puis directement le retour sur les tatamis. »

Charline Van Snick s’est sérieusement blessée à la cheville droite lors du tournoi du Grand Chelem de Tel Aviv le 18 février dernier. La Liégeoise, 6e mondiale dans la catégorie des moins de 52 kg, avait dû jeter l’éponge avant le combat pour la médaille de bronze. Des examens pratiqués au CHU de Liège avaient déterminé la gravité de la blessure : rupture du ligament péronéo-tibial (cheville) et élongation du muscle soléaire (mollet).

Alors qu’on craignait une opération, la médaillée de bronze des Jeux de Londres en 2012 et double championne d’Europe en 2015 et 2016 devra finalement rester dix jours dans le plâtre avant d’entamer sa rééducation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous