Chiffres en hausse, couvre-feu…: ce qu’il faut retenir du Comité de concertation

C’est la douche froide. Pour ceux, nombreux, qui attendaient des mesures d’assouplissement, il faudra encore attendre.

Au terme d’un Comité de concertation, le Premier ministre a annoncé que toute prise de décision était momentanément reportée en raison d’une hausse de plusieurs indicateurs de la pandémie.

Le résumé de la conférence de presse.

1. Chiffres en hausse

« Nous observons une hausse généralisée des contaminations et des hospitalisations », a expliqué le Premier ministre, qui a avancé le chiffre de 200 nouvelles hospitalisations ces derniers jours. « Nous sommes préoccupés. Nous n’assouplirons pas, c’est trop dangereux. »

2. Une semaine pour y voir plus clair

Les éventuelles décisions du Comité de concertation ont été repoussées à la semaine prochaine. « J’ai dit à la Chambre ce jeudi qu’il ne fallait pas prendre de décision en pleine tempête », a indiqué Alexander De Croo. « Les chiffres ne nous permettent pas de prendre de nouvelles décisions. C’est pour cela que le Comité de concertation a décidé de faire une pause d’une semaine qui nous permettra d’y voir plus clair. » D’ici là, l’arrêté ministériel est prolongé ce qui veut dire que les métiers de contacts concernés pourront bien rouvrir le 1er mars.

« Le printemps de la liberté est à nos portes », a encore déclaré le Premier ministre sur une note d’espoir. « Les assouplissements ne sont plus si éloignés que cela mais à une condition : être très prudents dans les semaines qui viennent. »

3. Une troisième vague ?

« Sommes-nous entrés dans une troisième vague ? », s’est demandé le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) lors de la conférence de presse. « Les chiffres vont-ils augmenter de façon exponentielle ou les données vont-elles rester stables dans les prochains jours ? Aujourd’hui, nous ne sommes pas capables de le dire », a-t-il mis en garde.

4. Couvre-feu : la Wallonie s’aligne sur la Flandre

À partir du 1er mars, le couvre-feu wallon sera aligné sur celui du fédéral. Concrètement, le couvre-feu wallon débutera à minuit, et non plus à 22h, pour se terminer à 5h00. A Bruxelles, par contre, le début du couvre-feu reste maintenu à 22h00, a de son côté indiqué le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS).

5. Phase 1B pour les hôpitaux

« On demande aux hôpitaux de passer à la phase 1B », a par ailleurs indiqué le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke (SP.A). Le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont décidé de ne pas procéder à des assouplissements en raison de l’augmentation du nombre d’hospitalisations constatées cette semaine. « Les hôpitaux doivent réserver la moitié des lits en soins intensifs pour accueillir des patients souffrant du covid-19 », a déclaré Frank Vandenbroucke.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous