Accueil Société

Chiffres en hausse, couvre-feu…: ce qu’il faut retenir du Comité de concertation

Alexander De Croo appelle à la prudence à cause de certains indicateurs de la pandémie qui sont repartis à la hausse. Le gouvernement se laisse une semaine pour réévaluer la situation.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 3 min

C’est la douche froide. Pour ceux, nombreux, qui attendaient des mesures d’assouplissement, il faudra encore attendre.

Au terme d’un Comité de concertation, le Premier ministre a annoncé que toute prise de décision était momentanément reportée en raison d’une hausse de plusieurs indicateurs de la pandémie.

Le résumé de la conférence de presse.

1. Chiffres en hausse

« Nous observons une hausse généralisée des contaminations et des hospitalisations », a expliqué le Premier ministre, qui a avancé le chiffre de 200 nouvelles hospitalisations ces derniers jours. « Nous sommes préoccupés. Nous n’assouplirons pas, c’est trop dangereux. »

2. Une semaine pour y voir plus clair

Les éventuelles décisions du Comité de concertation ont été repoussées à la semaine prochaine. « J’ai dit à la Chambre ce jeudi qu’il ne fallait pas prendre de décision en pleine tempête », a indiqué Alexander De Croo. « Les chiffres ne nous permettent pas de prendre de nouvelles décisions. C’est pour cela que le Comité de concertation a décidé de faire une pause d’une semaine qui nous permettra d’y voir plus clair. » D’ici là, l’arrêté ministériel est prolongé ce qui veut dire que les métiers de contacts concernés pourront bien rouvrir le 1er mars.

« Le printemps de la liberté est à nos portes », a encore déclaré le Premier ministre sur une note d’espoir. « Les assouplissements ne sont plus si éloignés que cela mais à une condition : être très prudents dans les semaines qui viennent. »

3. Une troisième vague ?

« Sommes-nous entrés dans une troisième vague ? », s’est demandé le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) lors de la conférence de presse. « Les chiffres vont-ils augmenter de façon exponentielle ou les données vont-elles rester stables dans les prochains jours ? Aujourd’hui, nous ne sommes pas capables de le dire », a-t-il mis en garde.

4. Couvre-feu : la Wallonie s’aligne sur la Flandre

À partir du 1er mars, le couvre-feu wallon sera aligné sur celui du fédéral. Concrètement, le couvre-feu wallon débutera à minuit, et non plus à 22h, pour se terminer à 5h00. A Bruxelles, par contre, le début du couvre-feu reste maintenu à 22h00, a de son côté indiqué le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS).

5. Phase 1B pour les hôpitaux

« On demande aux hôpitaux de passer à la phase 1B », a par ailleurs indiqué le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke (SP.A). Le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont décidé de ne pas procéder à des assouplissements en raison de l’augmentation du nombre d’hospitalisations constatées cette semaine. « Les hôpitaux doivent réserver la moitié des lits en soins intensifs pour accueillir des patients souffrant du covid-19 », a déclaré Frank Vandenbroucke.

À lire aussi Vaccination: la Belgique fait-elle mieux que les autres pays européens?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

  • Posté par Arcus Dan, vendredi 26 février 2021, 22:47

    Quelqu’un me demande mes sources apropos de la saturation des hôpitaux. Je vais vous répondre très simple. J’ai eu moi même besoin d’aller aux urgences a l’hôpital Brugman. 22h du soir , un Vendredi, c’était moi et encore un policier avec une petite blessure au doigt. En reste pas un chat! Puis a la policlinique 4 jours après a la réception il y avais 6 employées, toutes occupées a boire leur café, regrouper dans un coin, sans aucune masque, sans aucune distance, ignorant les patients qui attendait. J’ai vu et vécu ça moi même il y as environs deux semaines. Pour les autres hôpitaux j’ai pas vu moi même, j’ai des amis qui l’on constatés. Mais c’est le raison pour lequel j’ai fait appel au journalistes d’aller investiguer, parler au médecins sur place et voir exactement la situation dans les hôpitaux et si il y as vraiment eu un risque de saturation tellement grave pour motiver les traumatismes psychologiques et économiques des nos étudiants et enfants, la destruction des droits fondamentaux dans un état de droit, les faillites des milliers des entreprises qui ont deja commencé et qui vont suivre et la liste peut continuer! Et en ce qui concerne la responsabilité des dirigeants politiques et leurs conseillers, ils réponds devant qui pour leurs décisions et conséquences ? Devant les citoyens qui sont matraqués par les forces de l’ordre quand ils se rassemblent pour protester? Moi aussi j’aimerais pouvoir diriger une entreprise, me payer un salaire que je decide moi même, la mettre en faillite, ignorer les milliers des familles qui perds leurs maisons, leur travail, et parfois même leur vie et puis démissionner comme seul conséquence de mon « bonne travail ». Mais moi je peut pas faire ça car j’ai une conscience et puis pour moi les conséquences serait certainement de nature pénale.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 27 février 2021, 15:57

    Il y a deux semaines, donc. Vous savez, M. Arcus, que ce fichu virus se multiplie selon un courbe exponentielle, et qu'en deux semaines, beaucoup de choses se sont passée. Vous n'avez pas vu, je suppose les reportages tournés dans les hôpitaux depuis deux jours?

  • Posté par Delrez JEAN, vendredi 26 février 2021, 21:06

    Si vraiment Mr Irma voit arriver la troisième vague, pourquoi ces changements dans le couvre-feu en Wallonie et lâcher du leste pour les métiers de contact. C'est à nouveau incompréhensible. Évidemment ce n'est pas avec la fabuleuse stratégie de vaccination que cela pourrait aller mieux.

  • Posté par Delrez JEAN, vendredi 26 février 2021, 21:04

    Si vraiment Mr Irma voit arriver la troisième vague, pourquoi ces changements dans le couvre-feu en Wallonie et lâcher du leste pour les métiers de contact. C'est à nouveau incompréhensible. Évidemment ce n'est pas avec la fabuleuse stratégie de vaccination que cela pourrait aller mieux.

  • Posté par bo 19, vendredi 26 février 2021, 21:00

    donc en résumé ils ne décident rien et continuent avec des arrêts illégaux une semaine de plus que tous les moutons vont suivre sans rien dire en espérant une belle annonce ---- que je suis content de voyager depuis 4 mois ailleurs de la Belgique et je vais revenir bientôt en atterrissant dans un pays limitrophe - interdiction formelle de ne pas me laisser rentrer dans mon pays de résidence -- sinon je fais comme les migrants mdr je prends un bateau et me fais accueillir et payer le gîte et couvert gratuit par ces non élus ------ comment 11 millions de belges se laissent faire par 3,politiques et 3 experts pour décider de leur vie c'est juste le best bluff --- ils devraient jouer au poker

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko