Voyages non essentiels interdits: Annelies Verlinden fait le point concernant les vacances de Pâques (vidéo)

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V).
La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V). - Photo News

Annelies Verlinden (CD&V) était invitée sur le plateau de la Une (RTBF) quelques heures après le Comité de concertation de ce vendredi. La ministre de l’Intérieur a évidemment commenté la décision des différents gouvernements du pays de ne pas assouplir les mesures en vigueur, notamment la prolongation de l’interdiction des voyages non essentiels, malgré l’insistance de l’Union européenne.

« On a reçu des avis de virologues, nous disant que ça reste dangereux d’aller à l’étranger pour des voyages non essentiels, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de prolonger cette interdiction jusqu’au 1er avril », a expliqué la ministre de l’Intérieur.

Quant à savoir s’il est envisageable de prévoir des vacances à l’étranger à Pâques, la ministre répond : « On suivra l’évolution des chiffres, des contaminations pour savoir si oui ou non, on va lever l’interdiction. »

Le secteur du voyage réagit au Codeco

Le secteur du voyage a lui exprimé sa détresse et souhaite des éclaircissements quant à l’approche des vacances de printemps. «Que doit-on prévoir pour les vacances de Pâques? Qu’ils nous le disent! Nous voulons des perspectives claires! Je suis vraiment très fâchée parce que, déjà, pour les vacances de Carnaval, nous avons dû rembourser des clients qui n’ont pas pu partir. Les vacances de Pâques correspondent au début de la crise l’an dernier, cela veut dire que des bons à valoir vont arriver à échéance. Si les gens ne peuvent pas les utiliser, nous devrons les rembourser. Cela représente près de 300 millions d’euros et le plan d’aide de l’État n’a pas encore été validé», a souligné Anne-Sophie Snyers, la secrétaire générale de l’Union professionnelle des agences de voyages (Upav).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous