Accueil

Les métiers de contact, seules activités autorisées à rouvrir ce lundi

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 1 min

Alors que le Comité de concertation de ce vendredi a décidé de geler tout assouplissement, les métiers de contact encore à l’arrêt jusqu’ici font notablement figures d’exception. Comme le prévoyait le dernier arrêté ministériel en date, celui du 6 février, « portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du covid-19 », toute une série de professions et de lieux de soins vont pouvoir, dès ce lundi 1er mars, emboîter le pas des salons de coiffure qui, eux, ont été autorisés à rouvrir depuis le samedi 13 février dernier. Il s’agit des barbiers mais aussi des instituts de beauté, des bancs solaires non automatisés (avec personnel d’encadrement donc, afin de désinfecter les appareils), des pédicures non médicales, des manucures, des salons de massage, en ce compris le shiatsu, la réflexologie et l’acupuncture.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs