Accueil Belgique Politique

Comité de concertation: avec la peur d'une troisième vague, tout espoir est reporté

Annoncé sous le signe du déconfinement, le Comité de concertation a tourné court : les chiffres sont inquiétants, circulez, rendez-vous la semaine prochaine. Alerte générale. Retour sur ce scénario très série noire…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

On allait voir ce qu’on allait voir, on n’a rien vu du tout. Le Comité de concertation s’annonçait tendu, entre les rigoristes, accrochés aux chiffres de la pandémie, et les partisans d’ouvertures immédiates et à moyen terme. Sauf qu’en une heure et demie, le Comité de concertation, dites Codeco, était plié. Suspension des travaux. Tous aux abris. Adieu bulles élargies, voyages autorisés, présentiel dans l’enseignement. Adieu calendrier et perspectives. Du moins jusqu’à la semaine prochaine, et un nouveau Codeco, qui se tiendra vendredi au plus tard. Seuls les métiers de contact, qui devaient rouvrir le premier mars, se sauvent du déluge. Ajoutez l’assouplissement du couvre-feu en Wallonie (lire également ci-contre) qui passe à minuit, comme en Flandre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

60 Commentaires

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, dimanche 28 février 2021, 19:44

    Si on agissait plus au lieu de discuter à l'infini des responsabilités potentielles des uns et des autres, le problème serait déjà partiellement résolu.

  • Posté par Marlier Jacques, samedi 27 février 2021, 16:21

    Ce report d'assouplissements supplémentaires est extrêmement pénible, mais justifié. Souvenez-vous de ce que nous avons appris sur ce phénomène épouvantable qu'est l'évolution "exponentielle". "Exponentiel" ne veut pas simplement dire "très rapide", comme on le croit trop souvent. Il veut dire "qui s'accélère sans cesse". Prenons l'image d'une voiture qui roule très vite mais toujours à la même vitesse, p. ex. à 300 km/h. Au bout d'un, six ou douze mois, elle sera toujours à 300 km/h, et même si c'est une vitesse très rapide, on a des chances de pouvoir en maîtriser les effets relativement facilement. En revanche, si la vitesse double toutes les semaines, on risque de ne pas trop s'en apercevoir au début: une voiture qui passe de 1 km/h à 32 km/h en 5 semaines, cela n'a rien d'effrayant. Mais si cette même voiture poursuit son accélération, elle atteindra les 1024 km/h au bout de 5 semaines supplémentaires!! Jusqu'à ces tout derniers jours, la vitesse d'évolution de l'épidémie était relativement faible, mais surtout relativement constante. Il était donc raisonnable d'espérer pouvoir relâcher relativement vite nos (très pesantes!) précautions grâce à la vaccination et à l'amélioration de la météo. Mais dans ces tout derniers jours, les petites fluctuations de vitesse semblent faire place à une accélération sournoise... exactement comme au tout début des deux "vagues épidémiques". Il est donc logique et très sage de vouloir vérifier s'il ne s'agit que d'un "petit" phénomène lié au pur hasard ou si ce "petit" (mais très réel!) phénomène est en fait le début du cataclysme exponentiel que nous avons déjà connu deux fois. Cette prudente vérification nous permettra de pouvoir prendre (si nécessaire!) des mesures... désagréables, certes, mais adaptées et relativement peu douloureuses, sans risquer de voir la vitesse de la "voiture épidémique" passer à 125 km/h pour enfin réfléchir aux mesures à prendre. En effet, si on laisse la "voiture" atteindre les 125 km/h, cela signifie qu'elle sera à 250, puis 500, puis 1000 km/h au bout de, respectivement, une, deux ou trois semaines de plus. Donc, ne paniquons pas! mais ne nous cachons pas non plus la tête dans le sable. (Songeons calmement à la situation actuelle de Dunkerque et de Nice et essayons d'éviter que cela nous arrive.)

  • Posté par DE GRAEVE LILIANE, samedi 27 février 2021, 21:24

    Ce report n'est absolument pas justifié ! Il n'y a pas d'épidémie, il n'y a même plus de grippe ! La seule raison pour laquelle les gouvernements vont faire perdurer ces mesures c'est pour nous imposer leur régime global qui supprimera toutes nos libertés, tant que ces corrompus qui n'ont PAS été élus démocratiquement, réussiront à faire peur avec leur faux tests et dangers imaginaires nous n'en sortirons pas, c'est au peuple d'y mettre fin et reprendre le pouvoir mais pour cela il faut se réveiller et refuser ce qu'on nous impose. Les pays où l'on vit sans masques, vivent bien et ont moins de malades, et leur économie tourne mais cela les journaux n'en parlent surtout pas !

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 27 février 2021, 13:42

    "...Alors qu'il est DÉMONTRÉ qu'en aucun cas les voyages ont été à la base d'infections ..." . Démontré par QUI ? : ... par un illustre savant du nom de ""professeur" Oscar Pascal ! CAR les fameux VIRUS "variants anglais; sud-africains; " viennent depuis l'Afrique du Sud ou de l'autre côté de la manche ... à la NAGE (ou à pied ?) ... Tout simplement ! CQFD .

  • Posté par Barban Marco, dimanche 28 février 2021, 11:26

    Monsieur, j'étais à Dubai la 2ème semaine de décembre 2020. Quand vous voyez comment les Emirats Arabes Unis gèrent la situation, vous comprenez de suite que la Belgique a 3 guerres de retard. Voici un pays où plus de 40% de la population a déjà été vaccinée. Tout le monde respecte les règles et la température de tout le monde est prise à l'entrée de n'importe quel bâtiment. Je m'y sentais en parfaite sécurité. Et pour terminer, je n'ai à ce jour jamais été contaminé malgré mes déplacements à l'étranger. Il y a peut-être des vérités qui (vous) dérangent mais les personnes habilitées à voyager régulièrement peuvent parler de leur expérience et constater de visu que la situation sanitaire et la gestion de l'épidémie sont nettement meilleures dans d'autres pays du monde qu'en Belgique. Encore faut-il pour cela se déplacer et ne pas avaler toutes les sornettes que certains gouvernants veulent nous faire avaler tout en restant dans les limites de son village.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs