Glen De Boeck, ancien joueur d’Anderlecht, se confie avant le Clasico: «Je comprends les supporters des Mauves»

Glen De Boeck, ancien joueur d’Anderlecht, se confie avant le Clasico: «Je comprends les supporters des Mauves»
Belga

La pression est maximale sur les épaules des deux jeunes entraîneurs, Mbaye Leye (38 ans) d’un côté et Vincent Kompany (34 ans) de l’autre. Et peut-être même encore un petit peu plus sur celles du coach bruxellois. Après la défaite 0-2 le week-end dernier face à Courtrai, l’AFSA (Association Francophone des Supporters Anderlechtois) avait d’ailleurs publié un communiqué intitulé : « La coupe est pleine ! ».

« Je les comprends », réagit Glen De Boeck, l’ancien joueur du RSCA, à la recherche d’un nouveau défi comme entraîneur depuis sa dernière expérience à Lokeren qui s’était terminée en 2019 (et qui a également récemment présenté sa candidature pour succéder à Nicolas Frutos comme adjoint de Vincent Kompany).

Faire preuve de réalisme

« Anderlecht est le plus grand club de Belgique et les supporters voient bien que le FC Bruges est en train de prendre le dessus. Ils n’aiment pas cela et c’est normal. Mais lorsque tu ne prends que 50 % des points en jeu (ndlr : Anderlecht a empoché 42 unités en 28 matches disputés), cela devient vraiment difficile. Vincent a eu une grande carrière de joueur. Il a évolué à Manchester City pendant des années avec les meilleurs footballeurs au monde. Il a une certaine philosophie qu’il a acquise de par son expérience. Mais pour pouvoir la transposer à Anderlecht, il doit avoir le matériel suffisant. Et s’il ne dispose pas de ce matériel, il doit avoir un plan B et faire preuve de réalisme. Car le plus important pour un entraîneur, c’est d’obtenir des résultats positifs. »

Des résultats positifs, c’est également ce qui est attendu du côté du Standard, un club qui n’a plus gagné en championnat depuis le 24 janvier et qui se retrouve même hors du top 8…

« Si le score de ce Clasico sera évidemment important pour chacune des deux équipes, je ne pense pas non plus qu’il sera décisif », conclut Glen De Boeck. « En effet, il restera ensuite encore un peu de temps pour tout de même accrocher ce fameux top 4. Les deux équipes ont encore toutes leurs chances d’y parvenir. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous