Accueil Société

Jean-Marc Nollet s’explique: «La bulle de 1 est devenue intenable»

Le co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet a reconnu mercredi sur les ondes de La Première (RTBF) qu’il ne respectait plus depuis quelques semaines la bulle d’une personne en intérieur en vigueur depuis novembre. Mais il estime que « ceux qui ont élargi ponctuellement leur bulle ne sont pas inhumains ».

Temps de lecture: 2 min

Je me battrais pour qu’on puisse faire évoluer cette mesure, qui a peu de sens dans la durée, c’est une priorité », a annoncé Jean-Marc Nollet sur RTL-TVI. « Ceux qui ont élargi ponctuellement leur bulle ne sont pas inhumains. »

Le co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet a reconnu mercredi sur les ondes de La Première (RTBF) qu’il ne respectait plus depuis quelques semaines la bulle d’une personne en intérieur en vigueur depuis novembre.

Ce dimanche, il s’est expliqué : « J’ai dit cela parce que, à deux reprises, j’ai accueilli un couple dans ma bulle, mais j’ai tout fait pour respecter toutes les règles. Quand on m’a posé la question, j’ai répondu en toute sincérité que j’ai reçu un couple chez moi. Je n’ai pas voulu mentir. »

« Je comprends les réactions, mais oui, j’ai craqué à deux moments, mais je pense que tout le monde peut convenir que cette règle de bulle de 1, dans la durée, doit évoluer. C’est une priorité pour les écologistes. »

La sortie de Jean-Marc Nollet, co-président d’un parti siégeant au sein de la majorité fédérale, a suscité de nombreuses réactions, à deux jours d’un nouveau comité de concertation destiné à actualiser les règles sanitaires pour lutter contre la propagation de la Covid-19. Le porte-parole du Premier ministre Alexander De Croo a ainsi rappelé que les règles sanitaires s’appliquaient à tout le monde.

« Je comprends que les règles pèsent sur certaines personnes. Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous prenons, avec le comité de concertation, ces décisions », a commenté mercredi Annelies Verlinden. « Nous le faisons car nous n’avons pas d’autre choix. Nous cherchons cependant toujours l’équilibre entre la situation épidémiologique dans notre pays et le bien-être mental des Belges. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

46 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, dimanche 28 février 2021, 21:38

    Errare Nolettum est, perseverare ecolum

  • Posté par marsily louise, dimanche 28 février 2021, 21:31

    J'estime humblement que Jean-Marc a très bien fait de lancer le pavé dans la mare. Oui, on a en marre ! Et cela fait discuter et faire comprendre à certains que ce n'est pas graaaaave (comme dit Julie Huon) Vive la Liberté !

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 28 février 2021, 23:03

    Ouais, merci "Jean-Marc"... Et super, le pavé dans la "marre", tant qu'on y est. Et vive la liberté... du virus. Allez allez allez... Enfin merci à "Julie" pour ses carnets. Oups, ce n'est pas la même, j'ai confondu.

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, dimanche 28 février 2021, 20:51

    On s'approcherait sans doute d'une position raisonnable en considérant l'esprit de la règle plutôt que de s'obnubiler sur sa lettre. L'objectif de la "bulle de 1", c'est de limiter le mélange des noyaux familiaux pour enrayer la circulation du virus. Dans cette perspective, il valait mieux, en effet, mettre la barre très haut, tenant compte du fait que, dans la pratique, il y aurait nécessairement une certaine marge introduite par la population. Ce qu'on appelait jadis, dans un autre contexte, les "arrangements avec le Ciel". On peut juger que la franchise et l'honnêteté n'y trouvent pas tout à fait leur compte, mais l'important, c'est que les comportements collectifs tendent à se conformer à l'esprit de la règle. Si on limite à 30 km/heure la vitesse aux abords des écoles, ce n'est pas dans l'espoir que personne n'y passera à 40, mais dans la quasi-certitude que rarissimes seront les inciviques qui y débouleront à 80. Cela dit, vu sa position, M. Nollet ne devrait jamais se permettre d'enfreindre une règle qu'il a cautionnée aussi longtemps qu'elle n'a pas été changée.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 28 février 2021, 23:11

    En effet, tout est dans "l'esprit de la règle". Très bien dit. Malheureusement, la plupart des critiques se portent sur "sa lettre", et la plupart des "gens" n'en retiennent que celle-ci...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs