Accueil Monde Amériques

Bolsonaro pousse à l’extrême la militarisation du Brésil

Même pendant la dictature militaire, le Brésil n’avait jamais confié autant de responsabilités aux militaires que dans l’actuel gouvernement. Plusieurs secteurs souffrent de leur manque de formation adéquate.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Voilà bien une des rares promesses tenues par le président Bolsonaro, faite dès la campagne présidentielle en 2018 : militariser au maximum sa gestion. Qu’on en juge ! A la mi-mandat, 10 ministres, 16 dirigeants d’entreprises publiques et une kyrielle de postes administratifs – 6.125 selon une enquête du Tribunal des comptes –, sont aujourd’hui occupés par les militaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lombard Fernande, jeudi 4 mars 2021, 20:55

    S'il veut aider biden a placer un de ses hommes a la tête du Venezuela, Bolso a intérêt a renforcer son armée...

  • Posté par Grauwels Pierre-Jacques, lundi 1 mars 2021, 11:41

    Bolsonaro a tiré les leçons de l'échec de Trump. Si on lui "vole" l'élection, il aura les moyens de "sauver" le brésil en s'appuyant sur les militaires...

Aussi en Amériques

La bureaucratie cubaine au menu des Havanais

Cuba a rouvert à la mi novembre ses frontières, fermées depuis mars 2020. Le système enchaîne les aberrations bureaucratiques à un point jamais atteint dans un contexte d’interdits, de pénuries croissantes et d’hyperinflation.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs