Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: un plan pour soutenir le monde économique post-attentats

Le ministre Didier Gosuin a annoncé une série de mesures au parlement, dont l’exonération de la taxe de séjour pour les hôtels. En matière de sécurité, un centre de crise régional sera créé.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Ce jeudi, le gouvernement régional a approuvé une série de mesures visant à soutenir l’économie bruxelloise après les attentats et à renforcer le dispositif de sécurité.

Un : les hôtels seront exemptés de la « city tax », la taxe de séjour, de façon temporaire (6 mois). L’exécutif bruxellois débloque ainsi 12 millions d’euros pour soutenir le secteur hôtelier. Deux : via le fonds de garantie, la Région pourra se porter garante auprès des entreprises qui rencontrent des problèmes de trésorerie liés aux attentats. Trois : un fonds spécifique de crédits de crise sera créé à la SRIB (société régionale d’investissement de Bruxelles) à destination des entreprises qui se situent dans les zones impactées, pour un montant total de 3,5 millions d’euros. Pour le ministre de l’Economie Didier Gosuin (Défi), ces mesures constituent « un geste fort à l’égard du monde économique ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs