Accueil Monde France

La sévérité de la peine contre Nicolas Sarkozy stupéfie le monde politique

Malgré l’absence de preuves formelles, l’ancien président est condamné à trois ans de prison, dont un an ferme, pour corruption et trafic d’influence. Fureur chez les Républicains.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Accusés, levez-vous, et veuillez faire face au tribunal ! » Il est terrible ce moment, quand Nicolas Sarkozy, 65 ans, ancien président de la République, doit quitter sa chaise et se présenter humblement devant la présidente de la 32e chambre correctionnelle pour entendre sa condamnation. A ses côtés, il y a son ami et avocat de toujours, Me Thierry Herzog, 65 ans également, un des ténors du barreau parisien, et Gilbert Azibert, 70 ans, ancien avocat général à la Cour de cassation, poste parmi les plus prestigieux de la magistrature française. Tous trois, dans leur costume sombre d’homme de pouvoir, reçoivent la sentence, identique pour chacun : 3 ans de prison, dont 2 avec sursis, l’année de prison ferme pouvant faire l’objet d’un aménagement à domicile, avec un bracelet électronique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, mercredi 3 mars 2021, 9:13

    Sévérité??? Un politicien qui voulait nettoyer les cités au K... devrait prendre le triple. Mais comme toujours avec les politiciens et les friqués ... les amis de mes amis vont trouver un arrangement!!!

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, mardi 2 mars 2021, 22:28

    On s'en bat les c....les.

  • Posté par Snouber Zouheir Mohammed, mardi 2 mars 2021, 14:04

    Je la trouve pas sévère !

  • Posté par Pablos Gino, lundi 1 mars 2021, 22:33

    Tiens à propos ce n'est pas Sarko qui nous a imposé à nous ti belges d'acceuillir et naturaliser Chodiev ,vente d'hélicos oblige, décidément à droite vous avez bien la mémoire sélective .Maintenant je ne vois pas en quoi sa condamnation favorise la gauche ,vu qu'au second tour on va retrouver Macron/Le pen ,droite et extême doite.

  • Posté par Nottet Pierre, lundi 1 mars 2021, 22:32

    Les "Républicains" de France soutiennent Sarkozy, comme les "Républicains" des Etats-Unis soutiennent (encore !) Trump, et certains y voient la "main invisible" de Poutine, ou autres du même funeste acabit. Mais évitons la montée en puissance des partis d'extrême gauche, ou d'extrême droite. Danger !

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs