Voyages non essentiels: vers une levée de l’interdiction à partir du 1er avril, annonce Alexander De Croo

Voyages non essentiels: vers une levée de l’interdiction à partir du 1er avril, annonce Alexander De Croo
Reuters

Le Premier ministre Alexander De Croo souhaite conclure un nouvel accord de coopération avec les entités fédérées au sujet des règles de dépistage et de quarantaine, de manière à renforcer leur caractère exécutoire. L’objectif est de pouvoir, à partir du 1er avril, sortir progressivement de l’interdiction pure et simple des voyages non essentiels. Le libéral l’a expliqué lundi au Comité d’avis fédéral chargé des Questions européennes.

Le Premier ministre se présentait à la Chambre pour revenir sur le sommet européen virtuel de la semaine dernière, en grande partie consacré à la pandémie de Covid-19. Il a aussi abordé la critique de la Commission européenne sur l’interdiction de voyages non essentiels instaurée par la Belgique.

Le gouvernement enverra sa réponse au courrier de l’exécutif européen cette semaine, et y pointera que la mesure est bien strictement temporaire, proportionnée selon lui vu qu’elle ne vise que les déplacements « non essentiels », et sans effet discriminant. Elle a été portée par toutes les entités fédérées, représentées au Comité de concertation, a-t-il encore rappelé.

En renforçant ensuite l’aspect contraignant des règles de quarantaine et de dépistage, via un nouvel accord avec les entités fédérées, « nous aurons un autre instrument pour limiter les voyages non essentiels », prévoit-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous