Edenred: bénéfice net 2020 en recul de 23,7%, revenus érodés par la crise sanitaire

De leur côté, les revenus du groupe présent dans 46 pays, ont reculé de 9,9% à 1,46 milliard d'euros l'an dernier, toujours du fait de la pandémie de Covid-19, selon un communiqué publié mardi. Quant à l'excédent brut d'exploitation (ebitda), il a baissé de 13,2% à 580 millions d'euros.

Edenred "a démontré sa capacité à croître fortement en début d'année, puis à limiter l'érosion de ses revenus au plus fort de la crise sanitaire, grâce notamment à la forte digitalisation de ses solutions, avant de retrouver le chemin de la croissance dès le troisième trimestre", commente le groupe.

Le chiffre d'affaires opérationnel - hors revenus purement financiers -, qui représente l'essentiel des revenus d'Edenred, a lui reculé de 9,4% à 1,42 milliard d'euros.

Selon le PDG du groupe Bertrand Dumazy, cité dans le communiqué, Edenred a "pu limiter l'impact de la crise sanitaire au premier semestre, renouer avec la croissance dès le troisième trimestre et globalement enregistrer de solides performances financières sur l'année".

Par métier, les "avantages aux salariés" - Ticket Restaurant, Ticket Cesu (chèques emploi service préfinancés), etc. -, ont vu leur chiffre d'affaires opérationnel reculer de 10,3% à 874 millions d'euros, tandis que les "solutions de mobilité professionnelle", deuxième pôle, affichent une baisse de 13,2% à 355 millions d'euros.

Enfin les "solutions complémentaires" (paiement aux entreprises, programmes sociaux publics...), dernier pôle d'activité, ont en revanche vu leur chiffre d'affaires opérationnel progresser de 4,2% à 194 millions d'euros.

Le groupe proposera néanmoins au titre de l'exercice 2020 un dividende de 0,75 euro par action, en hausse de 7,1% par rapport à l'exercice précédent, lors de son assemblée générale le 11 mai.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous