Accueil Médias

Dr. Philippe Boxho: «Le plan de vaccination pue le totalitarisme»

Pour le professeur de déontologie de l’ULiège, le sacro-saint secret médical n’est plus protégé. On « infantilise les patients plutôt que de le responsabiliser ». « Frank Vandenboucke doit revoir sa copie ».

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 5 min

Pour établir son calendrier de vaccination, l’Etat va donc mixer deux types de données à caractère personnel. D’une part celles des mutuelles, dont les bases de données figurent parmi les plus riches du pays (prescriptions, nom, adresses privées, mail…). D’autre part, celles sollicitées auprès des médecins qui, pour l’occasion, sont amenés à fissurer le secret médical en remontant les comorbidités de leurs patients. C’est sur cette base que les personnes dites « à risques » seront convoquées.

Ces traitements massifs de données doivent être scellés dans un accord de coopération « vaccination », sorte de supra-loi qui autorisera l’Etat fédéral et les entités fédérées à se les échanger. Sauf que, comme Le Soir a pu le révéler, ce texte a fait l’objet d’un avis au vitriol tant du Conseil d’Etat que de l’Autorité de protection de données. En cause : l’opacité de cette base de données et son illégalité au regard du RGPD.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

63 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 4 mars 2021, 15:16

    Aucune donnée médicale précise ne doit être communiquée à l'autorité chargée de convoquer les personnes au nom de l'Etat. La concession maximale peut, selon moi, consister en une déclaration des médecins ou des mutuelles comme quoi "telle ou telle personne a droit à une vaccination prioritaire pour raison de santé". Cela ouvrirait certes la porte à quelques passe-droit (comme tout autre système!), mais ces abus ne devraient pas être si nombreux que cela, et au moins, la vaccination pourrait-elle s'en trouver accélérée.

  • Posté par Lambert Denise, mercredi 3 mars 2021, 7:31

    Belle foutaise le consentement éclairé.! On ouvre la vanne à tous les medecins dentistes etc ouà personne et dans ce cas on ne peut plus accéder soi même aux donnees rsw. Et maintenant on veut faire la meme chose pour Vidis. Ca pue de plus en plus .. mais que font la LUSS et autres ? Le patient est un sous-homme. Nos droits élémentaires ne sont pas reconnus et j'en ai marre.

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 3 mars 2021, 1:33

    Belle remise des pendules à l'heure et de l'église au milieu du village. Merci Dr. Boxho.

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 3 mars 2021, 1:22

    Merci et bravo, Dr. Boxho.

  • Posté par Decour Suzy, mercredi 3 mars 2021, 0:40

    Si on continue à rajouter sans cesse des groupes prioritaires pour la vaccination, les nonagénaires y auront bientôt droit après les premiers communiants !

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs