Accueil Sciences et santé

AstraZeneca serait désormais recommandé pour les personnes de plus de 55 ans

La décision de ne pas administrer le vaccin AstraZeneca aux personnes plus âgées a été prise il y a quelques semaines car, à l’époque, il n’y avait pas suffisamment de données sur l’efficacité du vaccin.

Temps de lecture: 2 min

Le conseil supérieur de la Santé (CSS) conseillerait aux différents ministres de la santé de tout de même utiliser le vaccin d’AstraZeneca pour les personnes de plus de 55 ans. C’est ce qui ressortirait de l’avis du CSS, dont VTM News a fait état mardi après-midi. Le CSS conseillerait également aux ministres de laisser plus de temps entre la première et la deuxième dose. Cependant, selon les recommandations consultées par VTM, il n’est pas judicieux d’omettre la deuxième dose.

La décision de ne pas administrer le vaccin AstraZeneca aux personnes âgées a été prise il y a quelques semaines car, à l’époque, il n’y avait pas suffisamment de données sur l’efficacité du vaccin. Entre-temps, les résultats des campagnes de vaccination au Royaume-Uni et en Israël ont montré que le vaccin fonctionnait parfaitement pour les personnes plus âgées aussi.

Le CSS recommanderait également aux ministres de laisser une période plus longue entre les deux injections des vaccins Pfizer et Moderna. Actuellement, les intervalles sont respectivement de trois et quatre semaines, selon la brochure d’information. Cependant, les résultats des autres pays montrent qu’un intervalle plus long, six semaines par exemple, est parfaitement réalisable. Plus précisément, la Belgique porterait de 21 à 35 jours le délai d’attente pour le vaccin Pfizer.

Cela signifierait qu’il n’y aurait plus ou beaucoup moins de stocks à maintenir. Jusqu’à présent, une deuxième dose de chaque vaccin Pfizer était retenue afin de garantir une deuxième injection dans les trois semaines, même en cas de problème d’approvisionnement. Cela ne sera plus nécessaire, ou beaucoup moins, et ce afin que davantage de personnes reçoivent leur première injection dans les prochaines semaines.

Le vaccin d’AstraZeneca n’était pas stocké, car il y a un intervalle de trois mois entre chaque injection.

L’avis du Conseil supérieur de la santé sera maintenant aux ministres de la Santé, qui se réuniront à ce sujet mardi soir ou mercredi matin. Il faudra encore que cet avis soit approuvé. Une fois que cela aura été fait, la Task Force Vaccination pourra redéfinir la campagne. Dimanche dernier, le ministre fédéral de la santé publique, Frank Vandenbroucke, a qualifié de « gamechanger » le fait que le vaccin AstraZeneca puisse être administré aux personnes plus âgées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Lefevre Lucette, mardi 2 mars 2021, 15:52

    Comme les médecins ne veulent pas de l'AstraZeneca, on le fourgue aux plus fragiles! On parle de l'efficacité, mais pas des effets secondaires lors de la 2e dose, qui semblent plus grands pour l'AZ. De toute façon, il existe des stocks conséquents de Pfizer, qu'on ne parvient pas à écouler: pourquoi? Serait-ce parce qu'on veut à tout prix écouler d'abord les AZ? Et pourquoi n'entend-on plus Yvon Englert: serait-il mis sur la touche?

  • Posté par Ask Just, mardi 2 mars 2021, 16:19

    Sur papier, le vaccin Pfizer marche mieux que le Astra. Les médecins, vu leur dévouement dans la crise, ont voulu recevoir le meilleur vaccin possible. Sauf que sur le terrain, maintenant, on constate en Écosse que les deux vaccins se valent pour protéger les plus fragiles des hospitalisations liées au variant britannique. Alors, plutôt que de faire des extrapolations, regardez ce qui fonctionne vraiment. Le vaccin Astra fonctionne. Vous pouvez le refuser, mais pas sûr qu’on vous proposera le Pfizer à la place. Vous aurez juste passé votre tour. À vous de décider. Vous pouvez aussi attendre l’hypothèse que dans les mois qui viennent tout un chacun pourra choisir son vaccin. Mais on n’en est encore loin, et on ne sait pas comment l’épidémie va évoluer d’ici là. Perso, si j’étais personne à risque et qu’ on me proposait déjà le Astra, je le prendrais. Une protection, même partielle vaut mieux que pas de protection du tout

  • Posté par codejon jose, mardi 2 mars 2021, 15:41

    Comment encore croire dans toutes ces expertises , tous ces politiciens . Ce qui est pas certain un jour l'est le lendemain , je veux ma faire vacciner mais si on veut m'administrer l'ASTRAZENZCA j'aurais certainement un grand doute . On peut penser qu'après tous les couacs , on veut par tous les moyens accélérer la vaccination et passer outre aux inconnues et le principe de précaution.

  • Posté par Ask Just, mardi 2 mars 2021, 15:51

    Ou vous voyez le problème autrement, pour ce qu’il est sans doute réellement : on a essayé de réserver du vaccin à certains groupes non prioritaires du point de vue du risque de décès (policiers, tout qui a un diplôme de pharmacie ou de médecine même si il n’exerce pas, ...). On ne pensait pas que les gens commenceraient à râler de la lenteur de la vaccination. Maintenant, on réalise qu’on aurait peut-être pas dû être aussi calculateur, mais le mal est fait, la réputation du vaccin est entachée et la vaccination patine. Si il faut vous convaincre, regardez les résultats formidables, sur le terrain, du vaccin Astra dans la protection des personnes âgées contre le variant britannique

  • Posté par Ask Just, mardi 2 mars 2021, 15:26

    Formidable, La protection des personnes à risque va pouvoir accélérer ! Je recommanderais à toute personne à risque de ne pas refuser le vaccin Astra qui lui serait proposé. Car oui, il est possible que le vaccin protège moins contre le variant sud africain, mais il protège extrêmement bien contre le variant britannique qui est le plus menaçant actuellement. Il vaut mieux une protection partielle que pas de protection du tout me semble-t-il en ces temps d’incertitude quant à l’évolution de l’épidémie

Plus de commentaires

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs