Accueil Société

Coronavirus: les anticorps monoclonaux, une option thérapeutique coûteuse mais prometteuse

La France et l’Allemagne ont commandé des anticorps monoclonaux en ordre dispersé, alors que l’organe régulateur européen vient d’émettre un avis favorable sur l’un d’eux. Pour plusieurs scientifiques de haut vol, il est temps d’avoir une action concertée sur le plan européen pour accélérer la recherche et développement sur ces traitements.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

C’est une piste thérapeutique en plein essor pour le traitement de certains cancers, de maladies inflammatoires ou virales. Développée dans les années 80, elle vise à sélectionner par génie génétique les anticorps les plus performants contre une agression virale spécifique pour les cloner ensuite. Fabriqués en laboratoire, ces anticorps de synthèse sont ensuite purifiés et concentrés avant d’être injectés aux patients où ils vont mimer l’action des anticorps naturellement produits par le système immunitaire en cas d’infection. Ils sont dits « monoclonaux » parce qu’il s’agit d’une armée de clones parfaitement identiques dans un médicament donné, pour une maladie particulière.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 4 mars 2021, 10:35

    Un grand merci Mme.Leurquin, pour cet excellent et très intéressant article, qui traite d'un sujet qui mériterait bien plus de "publicité". Déjà début juillet 2020, on mettait beaucoup d'espoirs dans ce type de produit, notamment celui développé par Regeneron : [https://www.nytimes.com/2020/07/09/health/regeneron-monoclonal-antibodies.html].

  • Posté par Pierre Trémouroux, mercredi 3 mars 2021, 11:18

    "l’effet clinique reste discutable parce que le niveau de preuve n’est pas suffisant." Mais bord... qu'est-ce qu'ils attendent pour faire leurs propres études cliniques ? Je pense que la situation est suffisamment grave que pour explorer chaque piste qui semble prometteuse, même si elle ne débouche sur rien. Ces deux médecins me font penser à des assistés wallons, attendant sagement qu'on vienne leur mettre la nourriture en bouche et en fin de compte, dire que ca manque de sel. Réveillez-vous et retroussez vos manches !

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 3 mars 2021, 10:43

    L'Europe, toujours en retard d'une guerre...

  • Posté par deH P, mercredi 3 mars 2021, 9:24

    "La Commission européenne s’est engagée à assurer un accès rapide des citoyens européens aux meilleures technologies médicales disponibles contre le SARS-Cov-2. Jusqu’à présent, la Commission a centré son effort sur l’achat de vaccins au nom des vingt-sept Etats-membres de l’Union". Les chiffres (ourworldindata : EU 7,6 (doses / 100 habitants), Israël 94,9, UK 31,1, USA 23...), hélas, m'empêchent de partager cet optimisme...

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs