La commission de la Défense évoquera l’achat des F-35 après des doutes de l’US Air Force

La commission de la Défense évoquera l’achat des F-35 après des doutes de l’US Air Force

La commission de la Défense nationale de la Chambre entendra la semaine prochaine la ministre en charge de ce département, Ludivine Dedonder (PS), à propos de l’achat de nouveaux avions de combat américains F-35A. Cela après les doutes émis par le « patron » de l’US Air Force sur ce programme, le plus cher de l’histoire du Pentagone, a-t-on appris mardi de source parlementaire.

Le député Denis Ducarme (MR) a annoncé avoir demandé une réunion en urgence de cette commission, au sein de laquelle il siège, à son président, Peter Buysrogge (N-VA).

Le député nationaliste a confirmé mardi soir à l’agence Belga avoir recu cette requête en vue d’un débat d’actualité et indiqué qu’elle figurera ce mercredi à l’agenda des travaux de sa commission.

Une session de questions à la ministre de la Défense est agendée pour le mercredi suivant, a ajouté M. Buysrogge.

Des doutes de l’US Air Force

Des déclarations du chef d’état-major de l’US Air Force, le général Charles Brown, répercutées par des médias américains, ont semé le doute sur la volonté de la force aérienne américaine – le plus important client potentiel du F-35 Lightning II – d’acheter les 1.763 exemplaires prévus du chasseur furtif construit par le groupe Lockheed Martin. Il a semblé pencher pour un appareil peut-être moins sophistiqué mais également moins cher, qui n’existe pas encore.

Le général Charles Brown avait, dans un premier temps, comparé le F-35 à une voiture de sport. « Vous ne conduisez pas votre Ferrari pour aller au travail tous les jours. Vous ne la conduisez que le dimanche. C’est notre chasseur haut de gamme, donc nous voulons nous assurer de ne pas avoir à l’utiliser pour le combat bas de gamme », avait-il expliqué.

Le « patron » de l’US Air Force avait ensuite rectifié le tir. « Le F-35 est la pierre angulaire de notre aviation tactique et de notre capacité de combat », avait-il déclaré, tout en admettant que le nombre d’exemplaires dont l’US Air Force disposera ne sera pas forcément celui qui avait été prévu au départ.

Ces propos ont interpellé plusieurs députés, outre M. Ducarme.

Le gouvernement Michel 1er avait décidé en octobre 2019 d’acheter 34 chasseurs-bombardiers F-35 pour environ 3,5 milliards d’euros afin de succéder aux F-16 vieillissants.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous