La Bourse de Tokyo finit en hausse, aidée par un vif rebond des marchés chinois

Le marché nippon avait d'abord hésité en matinée, avant de partir clairement à la hausse, sur fond d'un net rebond des marchés chinois.

A la Bourse de Hong Kong, l'indice Hang Seng progressait ainsi de plus de 2,3% vers 06H50 GMT, tandis que l'indice composite de Shanghai prenait 1,8% et celui de Shenzhen 1,2% en fin de séance.

Les autorités de Tokyo et de ses départements limitrophes, où l'état d'urgence sanitaire déclaré début janvier est toujours en place, envisageraient de demander sa prolongation de deux semaines au-delà de sa fin actuellement prévue dimanche, selon le quotidien économique Nikkei. Mais ce dispositif pèse relativement peu sur l'économie du pays, sauf pour les bars et restaurants, invités à fermer chaque soir à 20H00.

Le yen reculait face au dollar, à raison d'un dollar pour 106,86 yens vers 07H20 GMT contre 106,69 yens mardi à 21H00 GMT. La devise japonaise baissait aussi face à l'euro, qui s'échangeait pour 129,17 yens contre 129,00 yens la veille. L'euro était stable face au billet vert, à 1,2088 dollar contre 1,2091 dollar mardi à 21H00 GMT.

Le marché du pétrole évoluait en ordre dispersé mercredi, alors qu'un sommet de l'Opep+ doit démarrer jeudi, avec certains de ses membres comme la Russie qui pourraient décider de relever leurs niveaux de production. Vers 07H10 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,45% à 60,02 dollars, mais celui du baril de Brent de la mer du Nord perdait 1,02% à 63,03 dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous