Accueil Économie

Energie: 450 millions pour construire une «île électrique» au large de la côte belge

Les résultats d’Elia, le gestionnaire de réseau haute tension ont été peu affectés par le covid. Le groupe a investi plus d’un milliard d’euros dans ses réseaux belge et allemand l’an dernier. Et croit dans le potentiel du futur « hub énergétique ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Le groupe Elia, le gestionnaire du réseau de transport (GRT) d’électricité haute tension en Belgique (Elia) et d’un des réseaux en Allemagne (50Hertz), a annoncé un résultat net ajusté de 308 millions d’euros en 2020, en très légère hausse (+ 0,6 %) par rapport à l’année précédente. Ses produits d’exploitation s’élèvent à 2,47 milliards d’euros en 2020, ce qui représente une augmentation de 6,7 % par rapport à l’exercice précédent, tandis que son ebit (résultat opérationnel avant intérêts et impôts) a légèrement augmenté pour atteindre 578,5 millions (+ 1,5 %).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs