Accueil Société

Les «big data» au service du retour à l’emploi

Deux auteurs ont imaginé un programme permettant de prédire l’efficacité des formations du VDAB en fonction du profil des demandeurs d’emploi. Ils ont utilisé pour cela les données des individus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le sujet est, comme on dit, dans l’air du temps. Et sensible. Peut-on utiliser les données générales des individus pour améliorer leurs chances de retour à l’emploi ? La question est au cœur du dernier numéro de Regards Economiques, la revue de l’Institut de recherches économiques et sociales (Ires) de l’UCLouvain.

Fin 2018, deux chercheurs, Bart Cockx (UGent) qui rédige l’article et Michaël Lechner (Université de Saint-Gall, en Suisse), ont conclu une collaboration avec le VDAB, le service flamand de l’emploi. L’idée était d’étudier l’efficacité des mesures proposées aux demandeurs d’emploi. Ainsi les auteurs ont observé durant trente mois la trajectoire de chômeurs auxquels il avait été proposé une formation professionnelle courte, une formation professionnelle de durée moyenne ou des sessions d’orientation professionnelle. Ils l’ont comparée avec celle de demandeurs d’emploi présentant les mêmes caractéristiques et à qui le VDAB n’avait rien proposé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs